Home Non classé Nouvel an 2022 : Le Faso autrement rend visite au Mogho Naba Baongo

Nouvel an 2022 : Le Faso autrement rend visite au Mogho Naba Baongo

0
Le Faso Autrement
Le Mogho Naba Baongo, l'empereur des mossé.

Une délégation du parti Le Faso autrement s’est rendu chez le chef suprême des mossés le vendredi 07 janvier 2022. Le parti a effectué cette visite en vue de présenter ses meilleurs vœux de nouvel an et demander des conseils au Mogho Naba. Dr Ablassé Ouédraogo, le président du parti, était à la tête de la délégation.

Par Nicole Sawadogo, stagiaire

Le président du parti politique Le Faso Autrement, le Dr Ablassé Ouédraogo a précisé l’objet de la visite dès l’entame de son allocution. « Nous sommes venus vous présenter nos meilleurs vœux  et demander des conseils.», s’est-il adressé au Mogho Naba.

La visite a aussi été l’occasion selon M. Ouédraogo de « lui [Mogho Naba ndlr] communiquer les sentiments du parti Le Faso autrement sur la situation nationale. »

D’après Ablassé Ouédraogo, « le Burkina Faso a besoin de se réunifier, de rassembler tous ses fils. C’est pour cela que la réconciliation nationale est une nécessité impérieuse.»

Le Faso Autrement
Le Dr Ablassé Ouédraogo,le président du parti politique Le Faso Autrement.

Pour cette raison que la délégation s’inquiète du report du forum national de la réconciliation qui n’est rien d’autre qu’une mauvaise volonté du régime en place, à en croire les propos de M. Ouédraogo.

« Quand nous voyons tous les obstacles qui sont mis sur la route du processus de la réconciliation nationale, nous sommes écœurés parce que nous comprenons qu’il n’y aura pas de réconciliation nationale dans ce pays avec ce régime-là. Et nous disons ici et maintenant, si le Président Kaboré ne veut pas aller à la réconciliation nationale, le Burkina Faso fera sa réconciliation nationale sans lui et après lui. », a-t-il laissé entendre. »

Aux termes de la visite le Président du parti, au nom de la délégation dit être satisfait. « Sa Majesté nous a donné des conseils et notamment sur l’éducation, sur la réconciliation nationale, sur le vivre-ensemble, sur la nécessité de tous les Burkinabè d’être unis, de travailler ensemble pour la construction de ce pays. »

« Nous avons des messages que le Mogho nous a communiqués et que nous allons essayer d’utiliser dans nos démarches auprès de nos compatriotes à qui nous parlons. », a déclaré Ablassé Ouédraogo.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =