Home A la une Enfin!les populations de Bobo-Dioulasso auront leur hôpital de référence dans 36 mois...

Enfin!les populations de Bobo-Dioulasso auront leur hôpital de référence dans 36 mois (Li Jian,Ambassadeur Chine)

3
0
Le premier ministre du Burkina Faso,Christophe Dabiré,posant la première pierre de l'hôpital de référence de Bobo-Dioulasso. A ses côtés,Li Jian,l'Ambassadeur de Chine au Burkina en Costume (cache nez en bec de canard)-Libre info.

Initialement prévu d’être érigé sur une partie de la forêt classée de Kua, c’est finalement ”Pala”, dans l’arrondissement n°5 de Bobo- Dioulasso, qui abritera la construction du deuxième centre hospitalier universitaire de la ville. Fruit de la coopération sino-burkinabé, Christophe Dabiré, premier ministre du Burkina, a procédé,mardi 20 octobre 2020, à la pose de la première pierre. Il était accompagné à cet effet, par Li Jian, Ambassadeur de la république populaire de Chine au Burkina Faso.

Par Etienne Sanon,correspondant Houet

C’est une satisfaction pour Lassina Sanou, un natif du village de Pala d’assister enfin au lancement des travaux, marqué par la pose de la première pierre de cet hôpital dit de référence.

Selon lui, l’impatience gagnait du terrain au sein des populations. Des polémiques sont nées du choix du premier site devant abriter le CHU. Mais à Pala, « tous les habitants étaient favorables à sa construction sur nos terres. » a-t-il confié.

Kadidia Sanou, également ressortissante de Pala, n’en a pas dit moins. Pour elle, ce projet de construction d’un hôpital de référence à Bobo a tellement fait parler de lui; que voir toutes ces autorités réunies pour poser la première pierre, représente un grand soulagement.

Li Jian, l’Ambassadeur de la République populaire de Chine quant à lui, a insisté sur la bonne volonté de son gouvernement à achever les travaux dans les plus bref délais. « Des travaux d’une telle envergure durent généralement 36 mois », a-t-il dit.

Cependant relève-t-il, la situation sanitaire actuelle marquée par la pandémie de la covid 19, peut négativement jouer sur les délais escomptés. Des empêchements que peut causer cette pandémie, sont susceptibles de ralentir par exemple, l’acheminement des matériaux de constructions de la Chine au Burkina, a-t-il précisé.

Pour le chef du gouvernement burkinabé, la pose de la première pierre de cette infrastructure est la concrétisation de la coopération entre le peuple chinois et celui du Burkina Faso. Elle Contribuera, Selon Claudine Lougué, ministre de la santé, à l’accroissement des capacités de formation des ressources humaines en santé, mais surtout, au renforcement du dispositif d’offre de soin de santé très spécialisé dans la région des Hauts- Bassins.

Pour un coût total de 60 milliards FCFA, l’hôpital de référence de Bobo- Dioulasso sera bâti sur une superficie de 30 hectares avec une capacité d’environ 500 lits d’hospitalisation.

www.libreinfo.net