Accueil A la une Lettre de Blaise Compaoré: pourquoi Hamed Bakayoko était donc le porteur?

Lettre de Blaise Compaoré: pourquoi Hamed Bakayoko était donc le porteur?

Quelle coïncidence dirait-on ! Et pourtant non, Hamed Bakayoko est bel et bien le porteur de la lettre de Blaise Compaoré à peine l’émissaire du président ivoirien Hamed Bakayoko reparti en Côte d’Ivoire après avoir remis sa lettre confidentielle, l’on apprend que Blaise Compaoré a écrit au Président Roch Kaboré. On peut croire facilement que c’est la lettre que le Ministre d’Etat Ivoirien chargé de la défense a apporté au Président Burkinabè. Dans le communiqué du gouvernement burkinabè la lettre de Blaise Compaoré écrite le 29 mars 2019 est parvenue au Président Kaboré le 12 avril 2019, c’est-à-dire le jour de l’arrivée de Hamed Bakayoko. Et puisque Bakayoko n’était pas l’émissaire officiel de Blaise Compaoré mais plutôt un envoyé du président Alassane, c’est dire donc que Blaise est passé par son hôte pour faire parvenir sa lettre à son ancien compagnon Kaboré. Le contenu de cette lettre rendu plus ou moins public suscite beaucoup d’encre et de salive. En effet, pour certains le gouvernement aurait dû publier l’intégralité de la lettre pour un souci de transparence, c’est ce que pense l’opposant Dr Ablassé Ouédraogo ainsi que l’opposition qui a exprimé la même demande lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Dans le même sens, un des partisans inconditionnels de Blaise Compaoré Jean Guion conseiller politique et diplomatique a dans un écrit méprisé les autorités burkinabè et estimé qu’il fallait publier l’intégralité de la lettre si les autorités burkinabè sont de bonne foi. Dans l’un ou l’autre, nous disons qu’il était inopportun de rendre public et de façon officielle cette correspondance, ici le gouvernement a faillit ce n’était pas nécessaire !

Cependant, le vrai problème se trouve ailleurs car Blaise Compaoré semble devenir embarrassant pour les autorités ivoiriennes. L’ancien président du Faso serait même prêt à rentrer au Burkina Faso et surtout que la situation socio politique en Cote d’Ivoire n’est ni en faveur du président ivoirien Alassane Ouattara encore moins à Guillaume Soro l’ex président de l’Assemblée Nationale, les deux qui lui avaient offert l’hospitalité le 31 octobre 2014, parti manu militari suite à l’insurrection. Si le Ministre d’Etat Ivoirien se fait le porteur du courrier cela sous-entend que nous sommes en passe de vivre une affaire d’Etat. Une bonne partie de la lettre confidentielle n’a pas été dévoilée et elle pourrait bien concernée l’avenir de Blaise Compaoré qui veut sortir de son exil ivoirien. L’affaire devient de plus en plus une patate chaude dont les deux pays se refilent. On peut voir dans cette démarche ivoirienne le début d’une discussion. Mais qui pourrait bien être contre le retour de Blaise Compaoré au Burkina ?

Marie Sama

Libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 + 23 =