Home Sécurité Burkina Faso: qui est le Lieutenant Colonel Emmanuel Zoungrana interpelé pour «déstabilisation»?

Burkina Faso: qui est le Lieutenant Colonel Emmanuel Zoungrana interpelé pour «déstabilisation»?

0
Lieutenant colonel Emmanuel Zoungrana

Le Lieutenant Colonel Emmanuel Zoungrana a été interpelé par les services de la gendarmerie nationale le 10 janvier 2022 avec plusieurs autres soldats. Dans un communiqué du tribunal militaire ce mardi 11 janvier, le parquet annonce l’interpellation de huit soldats suite à « une allégation de projet de déstabilisation des institutions de la République que projetait un groupe de militaire ». 

Par La Rédaction

Le Lieutenant Colonel Emmanuel Zoungrana était précédemment le commandant du 12è RIC (Régiment d’Infanterie commando) basé à Ouahigouya dans la région du Nord. Il a été remplacé récemment suite à la vague d’affectation des soldats après l’attaque d’Inata.

C’est un « brillant » soldat, commandant du secteur ouest du groupement des forces pour la sécurisation du nord, il a travaillé longtemps avec ses hommes contre le terrorisme dans la région du Nord. Proche de ses hommes, il était l’un des officiers supérieurs qui montait chaque fois au front avec ses éléments contre les positions des groupes armés terroristes.

Interpelé par le tribunal militaire, un connaissant de l’officier supérieur  affirme que c’est « un peu surprenant, il n’était pas aussi visible, ni ouvert, c’était un vrai militaire » raconte un habitant de la ville de Ouahigouya qui le côtoyait parfois.

Il ajoute qu’il se faisait très discret même lors des cérémonies officielles, il était peu présent. Selon une source à Libreinfo.net, le Lieutenant Colonel Zoungrana n’hésitait pas à monter au front. Il se souvient du démantèlement de l’une des plus grandes bases terroristes le 28 juillet 2021 à Touogoubouli, dans la province du Loroum non loin de la frontière du Mali.

Le nombre des terroristes dans cette zone était estimé à 3000.  Il avait conduit cette opération avec ses hommes accompagnés des VDP avec à leur tête le regretté Ladji Yoro.

Ce jour, il expliquait après l’opération à ses hommes que « Ladji est un vrai combattant ». Il ne cachait pas son admiration pour Ladji Yoro mais les trois derniers mois avant la mort de ce dernier, leur relation n’était pas forcement meilleures à cause parfois des problèmes de coordination des actions sur le terrain, ajoute notre source.

Agé de 41 ans, le Lieutenant colonel est aussi écrivain, auteur de plusieurs ouvrages littéraires. Il a fait ses études secondaires au Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) de 1993 à 2000 où il obtient son baccalauréat. La même année il poursuit ses études à l’école des élèves officiers du Togo jusqu’en 2003.

Après avoir suivi plusieurs Formations de Rangers au Maroc, en France et dans les centres de Kpewa, il obtient en 2005 la Qualification Commando du Haut Niveau, le Train du certificat de formateur.

En 2011, il a servi au 25è RPC (régiment parachutiste commando) à Bobo Dioulasso dans la région des Hauts Bassins.

Le 21 décembre 2021 soit moins de un mois (10 janvier 2022) ,il passe le commandement du 12è RIC (régiment d’infanterie commando) au Commandant Flavien Kaboré. Il devrait être en attente de redéploiement.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =