Home Culture Littérature : Youssef Ouédraogo revient sur le rôle des médias pendant l’insurrection...

Littérature : Youssef Ouédraogo revient sur le rôle des médias pendant l’insurrection populaire de 2014 

0

« Crises sociopolitiques en Afrique ; Rôle des médias dans l’insurrection populaire de 2014 au Burkina Faso» est le titre de l’essai du journaliste culturel Youssef Ouédraogo. Cet ouvrage tire sa substance des crises sociopolitiques qui affectent de nombreux pays dans le monde et plus particulièrement le Burkina Faso. La dédicace de l’œuvre a eu lieu le mercredi 30 mars 2022 dans l’enceinte de la librairie Mercury à Ouagadougou. 

Par Tatiana Kaboré et Yasmine Niaoné (Stagiaire)

Crises sociopolitiques
L’ouvrage de Youssef Ouédraogo

Le journaliste culturel Youssef Ouédraogo a procédé à la sortie officielle de son essai intitulé : « Crises sociopolitiques en Afrique: Rôle des médias dans l’insurrection populaire de 2014 au Burkina Faso ». Composé de 112 pages, l’ouvrage a pour objectif d’évaluer l’ensemble des actions des médias pendant l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Il est la synthèse du mémoire du Master en Communication et Médias de l’écrivain à l’Université Senghor d’Alexandrie. Le livre a été par Mercury Éditions. L’auteur dit rompre le silence et l’isolement en matérialisant ses pensées par cet ouvrage. Car dit-il « Seule l’écriture peut résister à l’irréversibilité du temps ».

L’ouvrage comprend trois (3) chapitres. Le premier fait une évaluation de l’action des médias et des espaces publics pendant la révolte populaire de 2014.

Le deuxième chapitre, lui présente les expériences des médias sur le traitement de l’information en période de crise en Afrique et dans le monde. Et le dernier parle des défis et perspectives des médias lors des crises sociopolitiques.

Pour ce qui est des perspectives, l’auteur dans son ouvrage appelle dans un premier temps, les journalistes à faire « preuve de professionnalisme ».

Il invite dans un second temps les hommes de médias, à maintenir une présence et une position de neutralité et d’indépendance à l’égard de la crise et des protagonistes. Mais aussi à s’atteler à fournir aux populations des informations précises, fiables et pertinentes.

De l’avis de l’auteur, les journalistes bien qu’ayant contribué à l’insurrection, ont aussi pris des écarts de conduite, en écorchant la déontologie et l’éthique du métier.

« Nous avons évalué l’action des hommes de médias pendant la crise socio-politique de 2014. Et dans l’évaluation nous avons estimé que par moment, les journalistes ont outrepassé leur devoir d’informer pour se positionner comme des militants politiques, des défenseurs d’une certaine opinion qui n’était pas forcément la leur », s’est indigné l’écrivain Youssef Ouédraogo.

Thierry Millogo, éditeur du livre, a rappelé que ce document doit contribuer à la documentation. « Je pense que cet ouvrage va renforcer l’offre éditoriale burkinabè parce qu’on est dans un pays où on écrit pas beaucoup », a-t-il expliqué.

Tout en félicitant l’écrivain, Il a promis travailler à ce que Youssef Ouédraogo puisse avoir la carte d’auteur signée par la Société des auteurs des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES) pour que son rôle d’écrivain soit reconnu.

Âgé de 43 ans, Youssef Ouédraogo est un professionnel des médias. Outre cela, il est consultant et enseignant en communication dans des écoles et instituts d’enseignement supérieur privé au Burkina.

Titulaire d’une maîtrise en lettres modernes option critique littéraire de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, l’écrivain a aussi un Master en Communication Média de l’Université Senghor d’Alexandrie en Égypte.

La dédicace de l’essai de Youssef Ouédraogo a vu la présence de plusieurs acteurs du monde culturel, des étudiants, des amis et collègues enseignants. Au prix de 5000 FCFA, le livre est disponible à la librairie Mercury à Ouagadougou.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 × 7 =