spot_img

Littérature:les sept douleurs,12 ans dejà de carrière littéraire pour le chef d’escadron William Combary

Publié le : 

Publié le : 

Le 14 décembre 2019 dans la salle de conférence du Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC), a été donné le top départ des activités rentrant dans le cadre de la commémoration du 12e anniversaire de carrière littéraire du Chef d’Escadron William A.N. COMBARY.

Il s’est agi d’abord, d’un panel animé par deux jeunes auteurs Roukiétou ROUAMBA et Abdel Constant GUIRE sur le thème : Jeunes écrivains, susciter des vocations. Ce fut la première qui exposa sur son parcours littéraire qui n’a pas été sans difficulté. En fait, depuis qu’elle a fini son premier manuscrit jusqu’à sa date de publication, il s’est écoulé plus de huit ans. Elle a aimé la littérature, était inscrite dans plusieurs bibliothèques à Houndé alors qu’elle était au secondaire. Et de sa passion pour la lecture est né son amour pour l’écriture, renforcé par cette rencontre avec son idole le Commandant COMBARY qui était parmi les premiers à lire son manuscrit et à l’encourager dans son projet. Elle a finalement édité une œuvre, VIE DANS LA TERMITIERE, qualifiée de prémonitoire parce qu’elle y a évoqué l’insurrection populaire au Burkina avant que celle-ci ne survienne. Roukiétou ROUAMBA sera alors sollicité par de nombreux médias pour en parler. C’est enfin en 2018 qu’elle éditera son premier manuscrit AFI. Ce roman sera sacré Plume d’or de la meilleure écrivaine 2018. En somme elle a conseillé au public la persévérance et le goût de la lecture. Et au public féminin la force de caractère pour ne pas verser dans la facilité en cédant aux avances indécentes des hommes qu’elles trouveront sur leur chemin en voulant se réaliser.

A sa suite, GUIRÉ Constant, Plume d’Or 2018 du plus jeune écrivain, a partagé son expérience avec le public. Il a eu la chance de rencontrer un homme, monsieur Nazi Kaboré qui l’a pris sous son aile depuis 2016. Mais d’attente en espoir l’œuvre LA ROUTE DU NON RETOUR finira par voir le jour en 2018. Il y parle d’immigration, exhorte les jeunes à rester au Burkina pour gagner leur vie ; ou, s’ils partent, à y retourner pour construire leur pays.

A la suite du panel, dont il a assuré la modération, William COMBARY, auteur à l’honneur, a été introduit par Emmanuel LOMPO, doctorant en Sciences politiques. L’auteur des Sept douleurs est revenu sur son parcours littéraire et sa passion pour la littérature qui remontent au Prytanée Militaire du Kadiogo où il a participé à des concours littéraires avec deux prix à la clé. Ensuite, l’auteur a persévéré pour finaliser son œuvre alors qu’il était en stage à l’Académie Royale militaire de Meknès au Maroc. Mais ce sera finalement en 2007 que l’œuvre LES SEPT DOULEURS sera édité soit 20 ans après la rédaction de la première nouvelle (Le crime des traditions) et environ cinq ans après la finalisation du manuscrit. Le Commandant Combary a ensuite feuilleté, pour le public, l’ensemble de ses œuvres : Les sept douleurs, Hymne à l’Amour, A la croisée des chemins, Sueurs froides, Le mariage militaire, Le verdict du sable, Les contes de mon père et « Afrique de l’Ouest : sécurité et inflation des organisations régionales, quelle performance ? »  Il a conseillé au public d’avoir la passion de la lecture. Selon lui tout cadre qui cumule un certain nombre d’années de service doit produire un livre pour partager son expérience et guider les générations à venir. Il a encouragé les jeunes à écrire, écrire sur ce qu’ils aiment.

A la fin, le Commandant William COMBARY a remercié le public notamment l’Ecole nationale de Police sortie nombreux, pour le soutien reçu. Il a annoncé que son 12e anniversaire de carrière littéraire comprend de nombreuses activités à savoir des conférences dans les lycées, universités et écoles professionnelles ; une tournée littéraire dans les chefs-lieux de Région administrative ; la participation à la SNC 2020 et l’édition de quatre nouvelles œuvres. Le tout pour peu que son travail lui en laisse le temps. Il a remercié tous ceux qui ont investi leur argent dans la production de ses œuvres. Il a encouragé tous les participants à acquérir le coffret contenant ses œuvres. Les œuvres sont disponibles dans les Librairies jeunesse d’Afrique et Mercury professionnelle à Ouagadougou. La cérémonie a pris fin par une séance de dédicace.

- Advertisement -
spot_img

Articles de la même rubrique

Etats-Unis : le Burkinabè Aziz Tamboura remporte le prix du meilleur bijoutier de luxe de New York

Aziz Tamboura a remporté le prix du meilleur bijoutier de luxe de New York le 8 mai 2023 décerné par Fashion Group International depuis...

Burkina Faso : La mode burkinabè valorisée par BCBG Glam’s

La cérémonie annuelle de valorisation de la mode burkinabè organisée par la structure BCBG Glam's s'est tenue le 21 mai 2023 dans la Salle...

FESPACO 2023 : Le BBDA remet un chèque de 2 millions de F.CFA au lauréat du 3e prix du chef de l’État

M. Hamed Lega, Directeur général du Bureau burkinabè du droit d'auteur (BBDA) a remis, ce 17 mai 2023, à Ouagadougou, un chèque de 2...

Burkina Faso / Culture : 29 stagiaires de l’Institut de musique reçoivent leurs attestations de formation

Au Burkina L'Institut national de formation artistique et culturelle (INAFAC) a organisé ce 16 mai 2023 à Ouagadougou, la cérémonie de clôture d’une formation...

Culture :le Burkina Faso célèbre son patrimoine culturel

Au Burkina Faso, le ministère de la Communication de la culture, des arts et du tourisme et le Conseil international des monuments et des...
spot_img

Autres articles

Burkina : Compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi 07 juin 2023

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 07 juin 2023, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Burkina : le gouvernement réduit le nombre de véhicules de fonction des ministres et présidents d’institution

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a présidé ce mercredi 7 juin 20023, le conseil des ministres, qui...

Province du Sourou: 119 candidats absents au CEP à Tougan à cause de l’insécurité

L'examen du Certificat d'Études Primaires (CEP) 2023 a démarré le mardi 6 juin 2023 à Tougan dans la province du Sourou . Les épreuves...

Demande de liberté provisoire: le procureur redoute une « concertation frauduleuse et de subornation de témoins»

Le procès des journalistes et leaders d'Organisations de la société civile (OSC) cités dans l'affaire « appel à incendie du palais du Moogho Naaba»...

Burkina/CEP 2023 : « Cette année, les épreuves ne sont pas faciles pour les enfants»

 Au deuxième jour des épreuves de l’examen du Certificat d’Études Primaires, il n’y a aucun incident à signaler au centre de composition de Delwendé...