Home Société L’université Thomas Sankara sera inaugurée le 15 octobre

L’université Thomas Sankara sera inaugurée le 15 octobre

Thomas Sankara, le père de la révolution Burkinabè
Thomas Sankara, le père de la révolution Burkinabè

Par La Rédaction

L’ouverture officielle de l’université Thomas Sankara est annoncée pour le 15 octobre prochain a appris Libreinfo.net. Précédemment appelé, université Ouaga 2,le gouvernement a baptisé le mercredi 22 juillet 2020 en conseil des ministres ce temple du savoir, université Thomas Sankara. Le 15 octobre, la date de l’ouverture officielle est aussi commémorée l’assassinat du père de la révolution, tué le 15 octobre 1987. Après cette inauguration, les étudiants rejoindront le campus selon une source au ministère des enseignements secondaires. Il ajoute que quelques amphithéâtres sont toujours en chantier mais cela n’empêche pas un fonctionnement des cours. Plusieurs autres infrastructures sont déjà prêtes pour accueillir les étudiants, ajoute cette source.

Outre l’ouverture, il sera crée une chaire à l’université Thomas Sankara. L’université est située à l’Est de Ouagadougou à quelques kilomètres de la capitale sur l’axe Ouagadougou – Zorgho. Bâtie sur une superficie d’environ 1 890 ha, ce joyau comporte trois Unités de formation et de recherche (UFR). Il y a l’UFR Sciences économiques et de gestion, l’UFR Sciences juridiques et politiques et l’UFR Sciences et techniques. L’Université compte également deux instituts dont l’Institut de formation ouverte à distance (IFOAD) et l’Institut universitaire de formation initiale et continue (IUFIC),selon le service d’information du gouvernement.

Une vue de l’université Thomas Sankara

Ce sont au total 35 filières de licences, 35 filières de Masters et 5 filières de Doctorats qui sont essentiellement regroupés autour des trois UFR. Comme capacités d’accueil, l’Université Thomas Sankara possède près de 10.000 places assises pour les étudiants, environ 2000 lits, deux grands restaurants de 700 places assises chacun, des infrastructures sportives, un centre médical et une morgue. Pour le Pr Adjima THIOMBIANO et son équipe, l’Université Thomas SANKARA, se veut moderne, compétitive sur le plan international, écrit le service d’information du gouvernement après une caravane de presse en août dernier dans les universités en construction.

www.libreinfo.net