Accueil A la une Lutte contre l’insécurité dans le Sahel : les femmes apportent leurs contributions

Lutte contre l’insécurité dans le Sahel : les femmes apportent leurs contributions

Les femmes de plusieurs associations des pays de la sous régions ouest africaine, sont à Ouagadougou et réfléchissent sur la contribution de la Femme dans la lutte contre le terrorisme dans la Sahel/libreinfo.net

Les femmes de plusieurs associations des pays de la sous régions ouest africaine, sont à Ouagadougou depuis vendredi 25 septembre 2020.Elles réfléchissent sur la contribution de la Femme dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Les échanges sont menés autour du thème : ‘‘façonner la paix ensemble’’. C’est une conférence pilotée par le Programme de leadership féminin pour une gouvernance inclusive de la sécurité au sahel. Elle se présente selon les bénéficiaires, comme une occasion d’échanges d’expériences et de renforcement de capacités.

Par Georges Youl, Stagiaire

Regroupées sous la dénomination de vivier d’expertise féminin, 27 femmes dont neuf par pays, toutes responsables d’associations, sont à Ouagadougou pour des réflexions sur la contribution de la Femme dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Elles sont venues notamment du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

Elles ont animé une conférence d’échanges et de partages d’expériences sur l’enjeu de la participation des femmes dans la consolidation de la paix et de la sécurité dans le Sahel. Elles sont engagées à renforcer la voix des femmes dans la gouvernance de la sécurité au Sahel.

Cette rencontre a été une occasion pour former ces différentes responsables d’associations de la société civile sur la sécurité. « Nous formons les femmes pour qu’elles soient expertes en matière de sécurité, car c’est un domaine qu’elles ne maitrisent pas beaucoup », a expliqué Bauma Linda, coordonnatrice des activités du programme. En effet, ces femmes intervenaient déjà dans la résolution des conflits communautaires dans leurs pays, mais de façon informelle. Ce programme de formation leur permettra de renforcer leurs capacités et d’améliorer leurs connaissances dans le domaine de la sécurité.

C’est également des instants de partages d’expériences entre les membres du vivier d’expertise féminin. A tour de rôle, elles ont pris la parole pour expliquer les difficultés quelles rencontrent dans leurs pays respectifs. Certaines d’entre elles ont donné des exemples de conflits auxquels elles ont été confrontées, et comment elles s’y sont prises pour les résoudre.

Pour Djenèba Sidibé, participante burkinabè venue de Gaoua, cette rencontre va leur permettre de fédérer leurs efforts pour mieux faire face aux problèmes qu’elles rencontrent. Selon Mme. Leila, responsable d’ONG agropastorale venue du Niger, cette rencontre, à travers le programme de leadership féminin les aide à ‘’relever des défis’’ et à ‘‘prouver que les femmes sont capables d’arriver loin’’ et prouver ce qu’elles valent.

Ces femmes qui bénéficient de cette formation seront non seulement à la disposition des autorités pour des questions sécuritaires, mais aussi des relais et des leaders d’opinion dans leurs pays, a expliqué la coordonatrices des activités.

Le lancement du programme de leadership féminin en partenariat avec WANEP (Réseau Ouest africain pour la consolidation de la paix), a été effectué au Burkina Faso en 2019. La prochaine rencontre est prévue pour le mois d’octobre au Niger.

www.libreinfo.net