spot_img
spot_img

Rentrée scolaire: Au Lycée Marien N’Gouabi à Ouagadougou, pas encore de tenue en Faso Dan Fani

Publié le : 

Publié le : 

Ce 02 octobre 2023 marque le premier jour de la rentrée scolaire 2023-2024 au Burkina Faso. C’est aussi à cette reprise des classes que le gouvernement a décidé du port de la tenue scolaire en Faso Dan Fani même si la mise en œuvre de cette mesure se fera de manière progressive, flexible et non contraignante. Mais pour cette première journée des classes au lycée Marien N’Gouabi, il n’ y a pas eu de tenue en Faso Dan Fani. Constat.

Par Emilienne Compaoré (stagiaire)

Il est 7h30mn quand nous arrivons au lycée Marien N’Gouabi. Le lycée grouille de monde, on se croirait dans un marché. C’est la rentrée des classes.

Des élèves ont porté des habits de couleurs différentes qui n’ont rien à voir avec les tenues scolaires. Par petits groupes, ils font des causeries. Les anciens du lycée se souhaitent les bienvenues et se font des accolades.

Certains élèves sont arrivés à motos, d’autres à vélos. Et d’autres encore sont accompagnés de leurs parents. Le parking est rempli de motos et ressemble à un magasin de vente d’engins à deux roues.

Pour ce premier jour de rentrée scolaire, aucun élève n’a porté la tenue scolaire en Faso Dan Fani. Cela  a une explication.

Selon le proviseur du lycée Marien N’Gouabi, Lazare Sebgo, certains parents ne sont pas informés de la décision. Il indique qu’en réalité la tenue scolaire est toujours en expérimentation.

«Nous sommes au premier jour de la rentrée, il faudra d’abord attendre que les élèves rentrent et que de notre coté, nous nous concertons avec les parents d’élèves pour définir d’abord le motif avant de faire la promotion du port de cette tenue scolaire », précise le proviseur du lycée Marien N’Gouabi. Il dit aussi qu’ils vont convaincre les parents à se conformer à la décision des autorités.

Le proviseur du lycée Marien N'Gouabi, Lazare Sebgo
Le proviseur du lycée Marien N’Gouabi, Lazare Sebgo

Mais il dit que c’est précoce pour parler de tenue scolaire surtout en Faso Dan Fani à ce premier jour de la reprise des classes..

Stéphanie Compaoré, élève en classe de 1ere A, dit être informée de la mesure du gouvernement qui souhaite le port du Faso Dan Fani comme tenue mais elle attend les recommandations venant de l’école. « On a vu l’information à la télévision, sur Facebook mais tant qu’on n’a pas reçu l’information à l’école on peut pas porter cette tenue» a-t-elle dit.

Elle dit être très heureuse de retrouver ses camarades de classe. Elle rassure qu’elle va travailler très dur pour être parmi les 5 premiers de sa classe

« On a reçu l’information du gouvernement mais les dirigeants du lycée ne nous ont rien dit pour le moment» renchérit Daniel Kaboré, élève en classe de 2nd D

Il pense que cette décision du gouvernement est à saluer car cela permettra de promouvoir le Faso Dan Fani. « Je pense que le gouvernement veut promouvoir le Faso Dan Fani en commençant par les écoles. Je suis très content de contribuer à cette promotion» ajoute-t-il.

Quant au parent d’élève, Bénédicte Sawadogo, venue pour connaître la classe de son enfant, elle émet le vœux que cette année scolaire sera une année de succès pour les élèves. Elle souhaite une très bonne année à tous les élèves.

www.libreinfo.net

Articles de la même rubrique

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 24 juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13 H...

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...
spot_img

Autres articles

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 24 juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13 H...

Burkina : Le secteur du BTP engagé pour la souveraineté économique 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc Sorgho, accompagné de son collègue de l'Habitat et de l'Urbanisme, Mikaïlou Sidibé, a présidé le...

Burkina : création  d’une Commission pour  réguler les dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce mercredi, le Conseil des ministres. Selon...

Procès en appel de Vincent Dabilgou et autres : Le procureur général requiert 11 ans de prison contre l’ancien ministre

Le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou a pris ses réquisitions contre les prévenus de l’affaire Vincent Dabilgou et autres. Il a...