Accueil Société Burkina Faso : « Le lycée Philippe Zinda Kaboré doit être rénové en profondeur...

Burkina Faso : « Le lycée Philippe Zinda Kaboré doit être rénové en profondeur », Stanislas Ouaro

lycée Zinda Stanislas Ouaro
Le ministre de l'Education nationale Stanislas Ouaro

Le ministre burkinabè de l’Education nationale, Stanislas Ouaro a été l’invité le lundi 13 septembre 2021 de l’émission Tribunal de l’actualité de la télévision 3tv. Cette émission a été l’occasion pour le ministre d’aborder des sujets tels que les perspectives pour le lycée Zinda, l’organisation du baccalauréat par son ministère ainsi que les assises nationales sur l’éducation.

 Par Nicole Sawadogo, stagiaire

La rentrée scolaire 2021-2022 s’annonce déjà. C’est ainsi que le ministre de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro a été invité sur la chaine de télévision privée burkinabè 3tv pour discuter des défis de son ministère pour cette rentrée scolaire.

Le ministre Ouaro a rassuré l’opinion nationale que le redéploiement des élèves du lycée Zinda ne risque pas de surcharger les établissements dans lesquels ils seront affectés. La raison pour lui est que 74 établissements ont été choisis à cet effet en plus de trois nouveaux établissements construits à Ouagadougou, qui accueilleront ces élèves pour cette année scolaire. Ces trois nouveaux établissements sont le lycée municipal de l’arrondissement 9, le lycée municipal de Nioko 1 et le CEG de Sidpasaté dans l’arrondissement 7 à Nagrin.

M.Ouaro s’est également appesanti sur les perspectives qui s’offrent au lycée Zinda, fermé depuis le 24 mai. En termes de perspectives le lycée sera réhabilité en 2022 selon le ministre. « Le lycée doit être rénové en profondeur pour en faire un lycée d’excellence pour la rentrée scolaire 2022-2023», déclare-t-il. Et ce sera au conseil des ministres de décider si le lycée sera transformé en “un lycée scientifique avec internat” ou en “un lycée technique avec internat’’, ajoute-il.

Lire aussi: Burkina Faso: les élèves du lycée Philippe Zinda Kaboré regrettent la fermeture de leur établissement

L’objectif d’après le ministre, est que les études architecturales et d’extension soient terminées d’ici à décembre 2021. En fonction du budget du ministère en charge de l’éducation pour l’exercice 2022, les travaux de réhabilitation pourront commencer entre janvier et février 2022 pour permettre la réouverture dudit lycée en octobre 2022.

Au sujet de l’organisation du baccalauréat qui est confiée cette année scolaire 2021-2022 au ministère de l’éducation nationale, M. Ouaro dit être prêt à relever ce défi. Il souligne par ailleurs que les professeurs de l’enseignement supérieur peuvent continuer à présider les jurys.

Dans le cas échéant, des agrégés de l’enseignement secondaire ou des professeurs certifiés des lycées et collèges pourront le faire. « Avec l’Enseignement supérieur, nous travaillons ensemble afin que cette réforme puisse très bien se passer. », rassure le ministre. Le diplôme, lui, il sera signé par le ministre en charge de l’éducation nationale.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =