Accueil Culture Burkina Culture : la 8e édition des MADIGO est désormais lancée

Burkina Culture : la 8e édition des MADIGO est désormais lancée

MADIGO Serge Ekra Delafaurce
Serge Ekra Delafaurce Meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou en abrégé MADIGO

La 8e édition des MADIGO a été lancée le mercredi 25 août 2021 à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse par son Commissaire général Serge Ekra Delafaurce .  Cette initiative récompense les Meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou en abrégé MADIGO.

 

Par Abdoul Wahab Mandé, Stagiaire

C’est bientôt parti pour les récompenses des Meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou (MADIGO). Les initiateurs de ce projet avec à leur tête, le journaliste et directeur de publication du média en ligne et magazine Infofrontière, Serge Ekra Delafaurce, par ailleurs Commissaire général des MADIGO ont procédé le mercredi 25 août au lancement de la 8e édition au Zébié bar climatisé par ailleurs reconnu meilleure discothèque de l’édition 2019.

Pour cette édition ce sont au total 11 prix qui seront décernés notamment sur le meilleur Night-club, le meilleur Bar climatisé, le meilleur Maquis, le meilleur Restaurant, le Meilleur Hôtel, l’Espace spécialisé, les meilleures Hôtesses, le meilleur Manager, le meilleur Disc-Jockey communément appelé DJ et le meilleur Événement de divertissement. En plus de ces prix des prix spéciaux sont décernés à des personnes physiques et morales œuvrant dans le domaine de divertissement.  Ces prix ne sont pas en compétitions comme les 11 premiers prix.

Comme innovation pour cette 8e édition, « le commissariat général a décidé de faire un don à un orphelinat de la ville de Bobo Dioulasso après la cérémonie de remise de trophées aux différents lauréats à travers un dîner gala au sein de l’espace reconnu meilleur discothèque de l’année 2021 qui aura lieu le vendredi 17 décembre 2021 », a indiqué le commissaire général, Serge Ekra Delafaurce.

L’autre innovation majeure lors de cette édition, il s’agit de la reconfiguration du trophée.  « Le trophée de cette édition est un assemblage de bronze, de vitre d’une épaisseur de 8 centimètres le tout reposant sur un socle en bois de teck vernis.  Le trophée a une hauteur de 23 centimètres sur lequel les lettres indiquant les lauréats sont en bronze frappées sur du cuir ciré », a souligné Natacha Paré, membre des MADIGO.

Peuvent prendre part à cette compétition les espaces ouverts au public et proposant des concepts, des prestations, des cadres propices au divertissement, à la restauration ou encore à l’hébergement. A cet effet, l’espace doit remplir une certaine condition à savoir avoir une existence d’au moins huit mois et facile d’accès. Aussi, il doit avoir au moins 150 places et disposé d’un certificat de salubrité tout en ayant une grande visibilité dans les médias et sur les réseaux sociaux.

En ce qui concerne la catégorie individu, c’est à dire côté DJ et Manager, il faut être en exercice au moins 3 mois avant les présélections tout en faisant la promotion de la musique et les concepts burkinabè. Il faut également résidé au Burkina. Du côté des producteurs qu’ils soient individus ou structures, il faut être reconnu par une structure légale au Burkina.

En rappel les MADIGO ou encore les Meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou a connu sa première édition en 2014 grâce à l’accompagnement de feu Moustapha Laabli Thiombiano, propriétaire de la radio Horizon FM et de la chaîne de télévision TVZ.

www.libreinfo.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
8 + 17 =