Home Diplomatie Mali : Barkhane s’apprête à quitter Ménaka, son avant-dernière base 

Mali : Barkhane s’apprête à quitter Ménaka, son avant-dernière base 

0
Barkhane
Un convoi de la force française Barkhane

Après Gossi en avril dernier, la force française anti djihadistes prépare son retrait de la Base Opérationnelle Avancée de Ménaka. Cette base est l’avant-dernière de l’emprise de Barkhane au Mali.

Par Daouda Kiekieta

Dans un communiqué hebdomadaire sur ses opérations, la force Barkhane annonce la poursuite de la ré-articulation de ses unités hors du territoire malien.

Après la rétrocession des bases de Kidal, Tessalit, Tombouctou et récemment Gossi, la force Barkhane s’apprête à quitter Ménaka.

Selon le communiqué de la force militaire, du 29 mai au 2 juin, un sous-groupement tactique du Groupement tactique désert (GTD) Hermès a escorté un convoi de 75 véhicules civils entre la Plateforme opérationnelle désert (PfOD) de Gao et la Base aérienne projetée (BAP) de Niamey.

« Le convoi Gao-Ménaka-Niamey, escorté par le Groupement tactique désert logistique (GTD LOG) Phénix a rejoint la PfOD de Gao le 3 juin », peut-on lire.

Le communiqué précise que le transfert de la base de Ménaka est préparé en toute transparence et en liaison avec l’armée malienne.

« Un état des lieux a été réalisé le 6 juin, entre la force Barkhane et les Forces armées maliennes (FAMa) », ajoute-t-il.

En effet, la force Barkhane a été accusée, en avril dernier, d’exactions de civils à proximité de la base de Gossi où elle venait de se retirer.

Les emprises de Gao et de Ménaka, sont les deux dernières bases de la force française installée au Mali.

En quittant le Mali, Barkhane se redéploie au Niger où le parlement nigérien a donné son feu vert, en avril dernier, pour la présence de forces étrangères (Barkhane et Takuba) sur son territoire.

En rappel, 4 600 soldats français sont présents sur l’ensemble du Sahel dont 2500 au Mali.

Lire aussi : Réarticulation de l’armée française au Mali: la force Barkhane a commencé à plier bagages à Gossi (Tombouctou) et à Gao

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 + 22 =