Home Diplomatie Mali: Goodluck Jonathan, médiateur de la CEDEAO échange avec le Président Goïta...

Mali: Goodluck Jonathan, médiateur de la CEDEAO échange avec le Président Goïta sur le calendrier électoral

0

Le colonel Assimi Goïta, Président de la Transition malienne, a reçu en audience le Médiateur de la CEDEAO Goodluck Jonathan. Il était accompagné par le président de la commission de la CEDEAO Jean Claude Kassi Brou. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en application des dernières recommandations de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur le Mali. Ils ont été reçus le mardi 21 décembre 2021. 

Par Tatiana Kaboré

Accompagné du  président de la commission de la CEDEAO Jean Claude Kassi Brou, le Médiateur de la CEDEAO Goodluck Jonathan a été reçu ce mardi 21 décembre par le Colonel Assimi Goïta. Au sortir de leur audience, l’ancien chef d’Etat du Nigéria Goodluck Jonathan a fait savoir que c’estune mission de la CEDEAO qui a été envoyée au Mali par les Chefs d’Etats, principalement le Président en exercice de la conférence des Chefs d’Etats de la CEDEAO afin de pouvoir rencontrer le Président de la Transition du Mali”. 

 Goodluck Jonathan dit être venu à la demande des Chefs d’Etat en vue d’échanger avec “les autorités de la Transition afin de s’enquérir de l’avancement des activités politiques”, a-t-il précisé. Selon lui, la  situation au Mali est d’une part liée à la Transition qui est en cours dans ce pays. “Donc, il fallait venir avec les décisions, les recommandations des chefs d’Etat de la cédéao avec l’espoir également que d’ici la fin de l’année, nous aurons tout un  calendrier en place pour l’organisation d’ élections qui est une des recommandations phares de la CEDEAO”, déclare le médiateur de la CEDEAO.

Il a tout de même indiqué que la rencontre s’est “très bien passée” avec le Président de la Transition. Goodluck Jonathan a aussi fait savoir que l’objectif de cette rencontre est de faire le point de la situation au Mali. 

Comme vous avez dû vous en rendre compte vous-mêmes , cette fois-ci, nous n’avons pas rencontré les autres parties prenantes. Nous sommes venus directement rencontrer Monsieur le Président de la Transition afin d’échanger avec lui et de faire le point de la situation. Mais nous espérons que d’ici la fin de l’année, vont sortir toutes les décisions,  les recommandations et un calendrier pour la poursuite des évènements au Mali”, a t-il souhaité.

En rappel, lors de son sommet extraordinaire sur la situation du Mali et la Guinée le dimanche 7 novembre 2021 à Accra, au Ghana, la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement avait a imposé des sanctions individuelles aux membres de la junte au pouvoir au Mali, en raison du retard pris dans l’organisation des élections. Le 12 décembre dernier à Abuja au Nigéria , les chefs d’Etats ont une fois de plus déploré le fait que l’échéance du 27 février 2022 pour la tenue des élections au Mali risque de ne pas être respectée.

www.libreinfo.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 − 15 =