Home Société Mali : la Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de son contingent...

Mali : la Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de son contingent au sein de l’ONU

0
La Côte d’Ivoire veut retirer « progressivement » son contingent militaire et policier à la force de maintien de la paix des Nations unies au Mali (Minusma), indique une lettre datant du 11 novembre 2022, de sa mission permanente auprès des Nations unies. Devenue virale ce 15 novembre 2022 sur la toile, la lettre souligne que les relèves prévues en octobre, novembre 2022 et août 2023 sont annulées.

Par la Rédaction

Après la France, le Royaume Uni, la Suède, c’est la Côte d’Ivoire qui annonce le retrait «ordonné et sécurisé» de son contingent militaire et policière au sein de la Minusma. Le pays n’a pas donné les raisons de ce retrait.

Dans une lettre de sa mission permanente auprès des Nations unies , il est écrit que les relèves prévues en octobre et novembre 2022 et août 2023 sont annulées.

« La relève de la compagnie de protection basée à Mopti ainsi que le déploiement des officiers d’État Major (MSO) et des officiers de police (IPO), prévus respectivement en octobre et novembre 2022, ne pourront plus être effectués. De même, la Côte d’Ivoire n’envisage pas relever , en août 2023, les militaires et autres, présents au sein de la de la Minusma», peut on lire. 

Le pays dit être néanmoins disposé «à redéployer les contingents retirés du Mali, dans les autres missions onusiennes de maintien de la paix».

Cette décision intervient quelques mois après l’arrestation au Mali d’une quarantaine de soldats ivoiriens accusés d’être des mercenaires cherchant à déstabiliser le pays.

De son côté, la Côte d’Ivoire a appelé à leur libération et assure que ces soldats devaient prendre la relève d’autres ivoiriens déployés au Mali en tant qu’Éléments nationaux de soutien (ENS), une procédure permettant aux contingents des missions de maintien de paix de faire appel à des prestataires extérieurs à l’ONU pour des appuis logistiques.

Depuis plusieurs années, le Mali s’appuie sur ses alliés régionaux et sur les casques bleus pour faire face aux attaques de groupes armés terroristes.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 × 1 =