Home Sécurité Mali: Le gouvernement s’oppose à l’intervention aérienne de Barkhane sur son territoire

Mali: Le gouvernement s’oppose à l’intervention aérienne de Barkhane sur son territoire

0
Barkhane
Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop a défendu avec fermeté, l’opposition de son pays à l’intervention sur son territoire de la force française Barkhane qui souhaite appuyer la Mission des Nations unies au Mali (Minusma). Il l’a exprimé le lundi 13 juin 2022 au Conseil de sécurité de l’ONU. Il a aussi fait cas du souhait des autorités maliennes, en ce qui concerne le nouveau mandat de la Minusma.

Par Tatiana Kaboré

Devant le Conseil de sécurité de l’ONU, lundi dernier, le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop a exprimé la ferme opposition du gouvernement malien en ce qui concerne la proposition de la France d’ apporter un appui aérien à la Minusma.

Il a ajouté que le Mali protégerait les casques bleus sur son sol. « Nous en appelons au respect de la souveraineté du Mali et des décisions prises par les autorités maliennes à cet égard », a souhaité le ministre Diop.

Abdoulaye Diop a aussi dénoncé la « forte campagne de désinformation contre » son pays, indiquant que le Mali a le droit de choisir ses partenaires, mais que cela se « fera en toute souveraineté ». Toutefois, le chef de la diplomatie malienne a rappelé que le Mali « n’acceptera pas qu’un partenaire lui impose que si tel partenaire vient par la porte, qu’il sort par la fenêtre ».

Lors de son intervention, il est revenu sur « les résultats probants » de l’armée malienne, notamment la neutralisation des jihadistes, la libération de certaines villes. Abdoulaye Diop a émis la nécessité pour la Minusma, de travailler étroitement et véritablement avec les autorités, pour aider le Mali à protéger ses populations civiles et restaurer l’ensemble de son territoire.

S’exprimant sur le renouvellement du mandat de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma), il a souhaité qu’en plus d’une meilleure coordination des actions de la Minusma avec l’Etat malien, le mandat onusien « prenne en compte » la « montée en puissance » des Force armées maliennes. Ce, de manière à assurer une pleine efficacité dans l’accomplissement de son futur mandat.

Lire aussi: Mali : Barkhane s’apprête à quitter Ménaka, son avant-dernière base

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 + 24 =