Home Diplomatie Mali: Le porte-parole de la MINUSMA sommé de quitter le pays dans...

Mali: Le porte-parole de la MINUSMA sommé de quitter le pays dans un délai de 72h 

0
Porte-parole du MINUSMA
Image illustrative de Olivier Salgado

Le gouvernement malien a invité ce mercredi 20 juillet 2022 Olivier Salgado, porte-parole de la MINUSMA à quitter le territoire national dans un délai de 72 heures. Cette décision fait suite à sa série de publications sur l’affaire concernant l’arrestation des 49 militaires ivoiriens au Mali le 10 juillet dernier. 

Par Tatiana Kaboré 

Après Joël Meyer, ambassadeur de France au Mali et le Pr Hamidou Boly, représentant de la CEDEAO, c’est au tour du porte-parole de la MINUSMA Olivier Salgado d’être expulsé du territoire malien.

Dans un communiqué du ministère des affaires étrangères publié le 20 juillet 2022, il a été demandé au porte-parole de la MINUSMA de quitter le sol malien dans un délai de 72h. 

Cette mesure selon les autorités maliennes, fait suite « à la série de publications (sur son compte Twitter) tendancieuses et inacceptables visant à porter atteinte au partenariat du Mali non seulement avec  la MINUSMA mais également avec d’autres pays».

Pour le gouvernement, Olivier Salgado avait déclaré «sans aucune preuve » que les autorités maliennes auraient été préalablement informées de l’arrivée des 49 militaires ivoiriens par vol civil, à l’aéroport international Président Modibo Keïta, le dimanche 10 juillet 2022. 

Les autorités maliennes expliquent qu’une demande officielle avait été adressée à Olivier Salgado, à travers sa hiérarchie, le 12 juillet 2022 lui demandant « de fournir la preuve des affirmations contenues dans son tweet, ou au cas contraire, de porter la rectification nécessaire, dans la même forme». Mais cette demande « est restée sans suite», indique le gouvernement.

En rappel, le 11 juillet 2022, Olivier Salgado avait fait plusieurs tweets concernant les 49 militaires ivoiriens arrêtés. «Les soldats interpellés hier dimanche à l’aéroport de Bamako ne font pas partie de l’un des contingents de la MINUSMA», avait tweeté le porte-parole de l’institution.

« D’après nos informations, leur relève du 10 juillet aurait été préalablement communiquée aux autorités nationales», tweetait une fois de plus Celui-là même qui est devenu persona non grata en territoire malien. 

Lire aussi: Diplomatie : le Mali suspend les relèves militaires de la Minusma avec effet immédiat

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 − 8 =