Accueil Diplomatie Mali : la délégation de la CEDEAO appelle la transition à respecter la...

Mali : la délégation de la CEDEAO appelle la transition à respecter la date des élections (février 2022)

Mali transition Goodluck Jonathan
L'ancien Président Nigérian Goodluck Jonathan a conduit une délégation de haut niveau de la CEDEAO du 5 au 7 septembre 2021 à Bamako

Une délégation de la CEDEAO conduite par l’ancien président Nigérian Goodluck Jonathan était en mission du 5 au 7 septembre 2021 à Bamako, au Mali. Il s’agissait d’évaluer le processus de transition et particulièrement les progrès dans la préparation des élections prévues se tenir en février 2022, conformément au délai accordé par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.

 

Par La Rédaction

La délégation de la CEDEAO qui a séjourné à Bamako a rencontré les autorités de la transition malienne. Elle a eu des échanges avec le président de la transition Assimi Goita et son premier ministre également Choguel Maiga. Elle a également eu des consultations avec les membres du Comité local de suivi et les membres du Corps diplomatique accrédités au Mali. La délégation a eu des entretiens avec les Forces Vives de la Nation à savoir les acteurs politiques, les signataires de l’Accord d’Alger, les organisations de la Société Civile et les Chefs religieux.

Au terme de cette mission, dans le communiqué final de la délégation, Goodluck Jonathan et ses camardes ont félicité le Gouvernement pour le calme relatif observé dans le pays depuis la mise en place du deuxième Gouvernement de la Transition. La délégation de la CEDEAO s’est aussi réjoui de la levée des mesures de restriction concernant l’ancien Président de la Transition, Bah N’Daw et l’ancien Premier ministre, Moctar Ouane. Elle dit apprécier l’expression « renouvelée des autorités de la transition à respecter la période convenue de la transition devant la communauté internationale ».

Cependant, la délégation de la CEDEAO reste préoccupée par « l’insuffisance d’actions concrètes dans la préparation effective du processus électoral ». La mission a rappelé l’importance du respect de la date des élections annoncée, afin de montrer la crédibilité du processus de transition.

Elle a encouragé le Gouvernement de transition à présenter rapidement un chronogramme détaillant le calendrier, les reformes et actions prioritaires qu’il urge d’entreprendre pour la tenue des élections présidentielle et législatives. Il s’agit notamment du consensus sur le cadre légal devant servir aux élections, la préparation de la liste électorale, et le choix de l’organe ou des organes devant conduire les élections.

L’ancien président Nigérian qui conduisait la mission a réitéré l’engagement de la CEDEAO à accompagner le Mali pour une transition réussie. La délégation a même appelé les partenaires multilatéraux et bilatéraux à continuer de soutenir le processus de transition notamment dans le cadre de la préparation des élections.

Les chefs d’Etat de la CEDEAO tiennent le mercredi 8 septembre 2021 un sommet extraordinaire virtuel. Au menu, il sera question de la situation en Guinée avec la destitution de Alpha Condé et l’évaluation de la situation au Mali.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =