spot_img
spot_img

Burkina/LONAB : commissions de vente, les gérantes des Clubs PMU’B dénoncent la coupure de 5%

Publié le : 

Publié le : 

Des femmes de l’ Association des gérantes des Clubs Pari mutuel urbain burkinabè (PMU’B) ont manifesté ce mercredi 28 février 2024 devant le siège de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) à Ouagadougou. Elles ont dénoncé et exprimé leur mécontentement face à la coupure de 5 % sur les commissions de vente.

Par André-Martin Bado

Ces femmes se sont rassemblées devant le siège de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) et ont exprimé leur mécontentement. Et ceci, face à la décision récente de la LONAB d’opérer une coupure de 5 % sur les commissions de vente.

Pendant que leurs déléguées sont dans les locaux de LONAB pour s’entretenir avec les responsables de la société, dehors, la colère est montée d’un cran.

Selon les manifestantes , LONAB a décidé de façon unilatérale de faire une retenue de 5% sur leurs commissions de vente.

Décision qu’elles jugent arbitraire surtout qu’aucune explication ne leur a été donnée. Noah Nathalie, manifestante a fait savoir qu’elle est « profondément préoccupée par cette décision unilatérale de la LONAB qui compromet sérieusement notre gagne-pain et met en péril nos moyens de subsistance. »

Noah Nathalie, une manifestante
Noah Nathalie, une manifestante

Élise Compaoré, une autre manifestante a insisté sur la nécessité que les autorités les écoutent et qu’elles leur expliquent les raisons de cette coupure soudaine.

Élise Compaoré, une autre manifestante
Élise Compaoré, une autre manifestante

Elle a également fait remarquer que  : « Si c’est une mesure d’austérité, nous comprenons déjà que le chef de l’État a annoncé une réduction de 1 % sur les salaires, mais nous voulons comprendre pourquoi les 5 % qu’ils veulent nous imposer .»

Après deux heures d’audience avec les responsables de LONAB, les membres de l’association ont informé leurs collègues que la réunion avec le directeur général (DG) de la LONAB avait suscité un certain espoir.

Isabelle Coulibaly, porte-parole de l’association, a déclaré que : « Nous venons de rencontrer le DG et nous avons exposé notre problème. Il nous a assurées qu’il comprend notre situation et a promis de donner suite à nos préoccupations d’ici vendredi .»

Isabelle Coulibaly, porte-parole de l’association
Isabelle Coulibaly, porte-parole de l’association

Elle a également précisé : « Concernant les 5 %, on nous a expliqué qu’il s’agit de taxes d’impôt. Pendant les 34 années où nous travaillons, les impôts ont toujours été prélevés à hauteur de 0,2 %. Nous ne comprenons pas pourquoi cette coupe survient maintenant, alors que nous avons des charges à supporter. »

Les manifestantes ont exprimé leur solidarité et leur détermination à défendre leurs intérêts professionnels. Elles ont appelé les autorités compétentes à reconsidérer leur décision et à engager un dialogue constructif pour trouver des solutions équitables.

Pour l’heure, la Loterie nationale burkinabè n’a pas réagi officiellement à cette manifestation.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...