spot_img
spot_img

Burkina : la Synergie Citoyenne reporte sa marche pour la libération de Me Guy Hervé Kam

Publié le : 

Publié le : 

Le mouvement «Les jeunes de la Synergie Citoyenne» par l’entremise de son président, Soungalo Sami Sou, a annoncé le samedi 17 février 2024 l’annulation de la marche-meeting prévue pour demander la libération de Me Guy Hervé Kam et d’autres citoyens enlevés au Burkina Faso. Cette décision fait suite à une notification de non autorisation de l’autorité.

Par André-Martin Bado 

Dans un communiqué de presse, le mouvement dénommé «Les jeunes de la Synergie Citoyenne» de la Bougouriba, une organisation dédiée à la promotion des droits civiques au Burkina Faso, a annoncé le report de sa marche-meeting prévue à Diébougou pour réclamer la libération de Me Guy Hervé Kam et d’autres citoyens détenus.

La décision fait suite au refus de la délégation spéciale de la commune de Diébougou d’autoriser l’événement, invoquant des raisons administratives.

Le président de la Synergie Citoyenne, Soungalo Sami Sou, exprimant la déception de l’organisation, a déclaré : « Malheureusement, le comité d’organisation a reçu une notification de non autorisation de la délégation spéciale de la commune de Diébougou pour la marche-meeting projetée pour ce samedi 17 février 2024 pour des raisons administratives. »

Initialement prévue pour ce samedi 17 février 2024, la marche-meeting devait rassembler des citoyens burkinabè désireux de manifester leur solidarité envers Me Guy Hervé Kam et d’autres personnes détenues, dans le but de réclamer justice et leur libération.

L’organisation avait lancé un appel à la mobilisation lors d’une conférence de presse tenue à Diébougou le 14 février dernier.

«Les Jeunes de la Synergie Citoyenne» a exprimé sa gratitude envers les médias locaux, régionaux et nationaux pour avoir relayé l’invitation à la manifestation.

Cependant, face à l’interdiction de la marche-meeting, l’organisation a décidé, en accord avec les citoyens engagés, de suspendre l’événement par respect pour l’autorité locale.

Soungalo Sami Sou a ajouté : « Nous allons réintroduire une nouvelle demande de manifestation publique auprès de la Délégation Spéciale en espérant que la suite sera favorable car nous sommes déterminés pour la libération de Me Guy Hervé Kam et des autres Citoyens enlevés.»

Ces jeunes appellent les Burkinabè, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, à maintenir leur engagement et leur détermination en faveur de la libération de Me Guy Hervé Kam et de tous les citoyens détenus au Burkina Faso.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...