Home Sécurité Burkina Faso: le chef terroriste de la zone de Kelbo Mdouli dit...

Burkina Faso: le chef terroriste de la zone de Kelbo Mdouli dit Abdramane a été tué par les Forces spéciales

0
Mdouli Abdramane
Des soldats burkinabè en patrouille

L’armée burkinabè a annoncé le 31 janvier 2022 la mort du chef terroriste de Kelbo (région du Sahel) Mdouli dit Abdramane. Il a été tué par les Forces spéciales dans la période du 15 au 23 janvier 2022. Mdouli dit Abdramane était activement recherché selon un communiqué de l’Armée burkinabè. Qui est ce chef terroriste? Libreinfo.net s’est intéressé à son parcours.

Par La Rédaction

Les Forces spéciales ont tué Mdouli dit Abdramane, « le chef terroriste de la zone de Kelbo », dans la province du Soum, région du Sahel, peut-on lire dans un communiqué rendu public le 31 janvier 2022. C’est au cours d’une opération dénommée Laabingol 1 qui s’est déroulée du 15 au 23 janvier que les Forces spéciales l’ont tué. Il était activement recherché selon l’armée burkinabè.

Qui est ce chef terroriste peu connu du grand public? Libreinfo.net a posé la question à des soldats burkinabè qui expliquent que Mdouli était redoutable. C’est un chef terroriste affilié au Groupe de soutien à l’islam (GSIM) ou Jamāʿat nuṣrat al-islām wal-muslimīn (JNIM) de Iyad Ag Ghali.

Mdouli Abdramane était dans le viseur des services de renseignement burkinabè depuis longtemps. Il est présenté comme le responsable de plusieurs attaques terroristes d’envergure au Burkina Faso. Les renseignements le présente comme le responsable de l’attaque d’Inata (Sahel) le 14 novembre 2021. L’attaque avait causé la mort de 53 gendarmes et 4 civils.

Les renseignements burkinabè lui impute également la responsabilité de l’attaque du 22 novembre 2021 à Foubé (province du Sanmatenga) qui a fait 19 morts dont 9 gendarmes.

Le 5 octobre 2021, une attaque contre les positions des forces armées nationales à Yirgou, dans la province du Sanmatenga (région du centre nord) a causé la mort de 14 soldats. Mdouli dit Abdramane est encore cité comme le responsable de cette attaque.

La liste des attaques attribuées au chef terroriste de la zone de Kelbo est longue, il ne faut pas oublier celle de Namissguia (province du Bam, région du centre nord) qui a eu lieu le 15 janvier 2022 dont une dizaine de civiles ont été tuées, nous dira une source militaire. La plupart des attaques de ses groupes interviennent au petit matin.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =