Home Economie Mine de Perkoa : le miracle tant attendu n’a pas eu lieu

Mine de Perkoa : le miracle tant attendu n’a pas eu lieu

0

Cela fait un mois que huit travailleurs de la mine de Perkoa dans la région du Centre- ouest, province du Sanguié, dont six Burkinabè, un Tanzanien et un Zambien, sont introuvables après l’inondation du 16 avril 2022. Les secours sont à pied d’œuvre pour évacuer les eaux et la boue dans l’espoir de les retrouver. Les mineurs n’ont pas été retrouvés dans chambre de refuge sur laquelle reposait l’espoir de les retrouver en vie. Le miracle tant espéré ne se serait pas produit. 

Par Rama Diallo

Alors que les 8 mineurs sont coincés sous terre depuis le 16 avril, le mardi 17 mai 2022, soit un mois et un jour après, les nouvelles sont mauvaises. Car, il a été donné de savoir que les secouristes ont pu accéder à la chambre de refuge sur laquelle reposait tout l’espoir du pays et des familles des victimes. Malheureusement, il est ressorti que la chambre était vide. Ainsi, les efforts de recherches consentis pendant les 30 longs jours ont été vains. Un coup dur pour tout le monde qui espérait trouver ces travailleurs dans cette chambre.

Une équipe gouvernementale ainsi que le procureur du Faso ont pénétré dans cette chambre pour les constatations. Mais le miracle tant espéré ne se serait pas produit. Personne n’a été trouvée dans la chambre de refuge.

Les 8 mineurs n’ont pas pu se réfugier dans cette chambre. Les recherches se poursuivent mais l’espoir de retrouver les sinistrés vivants s’amenuise de plus en plus. Les opérations de recherche se poursuivent.

Le 1er mai, le premier ministre avait interdit aux responsables de la mine de quitter le pays tant que les 8 mineurs n’ont pas été retrouvés.

Les ministres Lionel Bilgo, porte-parole du gouvernement, Bassolma Bazié de la Fonction publique, du Travail et de la protection sociale et Jean Alphonse Somé en charge des mines et des carrières ont installé le 5 mai 2022 à Réo chef-lieu de la province du Sanguié, le comité de crise pour suivre de près l’évolution du sauvetage des 8 travailleurs.

«Nous avons dû commander du matériel de pompage après avoir rétabli la descenderie qui permet d’accéder à la mine souterraine », explique Moussa Palenfo, directeur de la société Nantou Mining. Ce matériel avait été commandé en urgence au Ghana et en Afrique du Sud. 17 pompes diesel étaient déjà opérationnelles avant la commande du matériel du Ghana et de l’Afrique du Sud.

Détenue à 90 % par Trevali Mining Corporation et à 10 % par l’Etat, la mine de Perkoa est la seule mine de zinc du pays. Elle dispose d’une capacité de broyage de 2 000 tonnes par jour. L’année dernière, elle a produit 316, 2 millions de livres de zinc à un coût de maintien de 1,05 dollar la livre, ce qui a accru les revenus de la société minière de 61 % à 342, 7 millions de dollars, soit plus de 204 milliards de francs CFA.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =