Home Politique Mine d’Inata (Soum) : retrait du permis d’exploitation pour incapacité financière, la SMB/SA,...

Mine d’Inata (Soum) : retrait du permis d’exploitation pour incapacité financière, la SMB/SA, défend ses droits sur le permis d’exploitation

0

Une décision du Conseil des ministres du gouvernement burkinabè du mercredi 13 octobre 2021, annonçait le retrait du permis d’exploitation industrielle de la grande mine d’or de la Société des mines de Belahourou (SMB) S.A, située à Inata dans la province du soum, région du Sahel. La raison principale annoncée par le gouvernement, est l’incapacité technique et financière de la mine à honorer ses engagements vis-à-vis des créanciers et des travailleurs de ladite mine d’or. Dans un communiqué, la mine dit prendre acte de la décision, en excluant pas la possibilité de faire appel pour défendre ses intérêts.

Par Siébou Kansié

Dans un communiqué du Groupe minier Balaji RWAL UK JERSEY COMPANY relative au retrait de son permis d’exploitation minière par le gouvernement burkinabè, la mine trouve la décision unilatérale même si la situation sécuritaire demeure préoccupante dans le pays et plus particulièrement dans sa zone d’exploitation située à Inata dans le Soum.

La société minière dit prendre acte de ladite décision au regard des attentats terroristes perpétrés depuis 2018 contre les travailleurs et les installations minières et du fait que le gouvernement pour des raisons de cas de force majeure, n’a pas réussi à garantir la protection et la sécurité des installations minières et de ses activités.

Cependant la société « n’entend pas renoncer à ses droits sur son permis d’exploitation industrielle de la grande mine d’or. Le Groupe dit se réserver le droit de faire appel de la décision du gouvernement burkinabè en recourant à toutes les voies légales pour maintenir la validité de son permis d’exploitation industrielle.

La mine d’or d’Inata acquise en 2017, appartient à la société minière Balaji de l’homme d’affaires indien Akoliya Patelb.

Pour mémoire, ce gisement minier a été inauguré en avril 2011 par Tertus Zongo, le premier ministre burkinabè d’alors. C’était la plus grande mine d’or du Burkina Faso avec une production annuelle proche de 4 tonnes d’or pour une durée de vie de 7 ans.

Les ressources de ce gisement avaient été évaluées à 1,69 millions d’onces d’or, l’équivalant de 30 tonnes d’or. La mine devait générer près de 2 milliards Fcfa, soit 4 millions de dollars annuels à l’Etat burkinabè en 2010.

A l’époque, la mine d’or gérée par la Société minière de Belahourou (SMB), était détenue à 90% par la compagnie minière britannique Avocet Mining et les 10% revenaient à l’Etat burkinabè.

www.libreinfo.net

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =