Home Société Mission de la Cédéao à Ouagadougou : le Président ivoirien Alassane Ouattara...

Mission de la Cédéao à Ouagadougou : le Président ivoirien Alassane Ouattara n’est pas le bienvenu (OSC)

0
Initiative Populaire des OSC du Burkina Faso
Les membres de l'initiative Populaire des OSC du Burkina Faso.

L’initiative populaire des Organisations de la Société civile (OSC) du Burkina Faso pour l’unité nationale, s’est prononcé sur la situation nationale le vendredi 28 janvier 2022. A l’occasion, elle a annoncé l’organisation d’une manifestation le 12 février 2022 sur toute l’étendue du territoire. C’était au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou.

Par Tatiana Kaboré

Hervé Ouattara, Abdoul Karim Baguian dit Lota , Marcel Tankoano et autres, tous leaders des mouvements burkinabè de la société civile, se sont retrouvés pour annoncer leur initiative, et exprimer leur soutien au Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) qui a pris le pouvoir le 24 janvier 2022.

Ils ont également dénoncé au cours de cette conférence de presse, l’attitude « attentiste et inopportune » de la CEDEAO face aux Etats membres en crise dont le Burkina Faso. Pour eux, ce coup d’État perpétré au Burkina Faso a été voulu par l’ensemble des Burkinabè. « Bien vrai que c’est l’Armée qui a pris la tête mais il faut d’abord que le Burkina existe, il faut d’abord que le peuple burkinabè puisse exister pour qu’il y ait l’Armée« . Et d’ajouter que l’action de l’Armée, c’est l’action de l’ensemble des 22 millions de Burkinabè.

A l’annonce d’une mission de la CEDEAO au Burkina, l’initiative Populaire des OSC dit espérer l’absence du Président ivoirien Alassane Ouattara. « J’ai appris qu’il y’a une délégation de la CEDEAO qui doit venir ici.  Si dans l’avion qui doit venir, il y a Alassane Ouattara, l’appareil ne va pas atterrir ici au Burkina« , a déclaré Marcel Tankoano, membre de l’initiative Populaire des OSC du Burkina Faso.

Pour Abdoul Karim Baguian dit Lota, la CEDEAO n’est qu’une organisation comme toute autre. Selon lui, le Burkina ne doit pas s’identifier à la CEDEAO. Car s’interroge-t-il, où était la CEDEAO, lorsque le nombre de déplacés internes gonflaient, quand il y avait des orphelins, quand nos frontières se fermaient. « La CEDEAO faisait quoi en ce moment ? » S’interroge l’acteur de la société civile. 

Pour concrétiser ce soutien, l’initiative Populaire des OSC du Burkina Faso pour l’unité nationale, a annoncé l’organisation d’une marche de soutien populaire à la junte mais aussi de protestation contre les sanctions de l’organisation sous régionale sur toute l’étendue du territoire burkinabè le 12 février 2022. 

Pour mémoire, la Cédéao prévoit se rencontrer le 5 février prochain en présentiel  à Accra afin de statuer sur la situation socio politique au Burkina Faso. Mais avant, une mission de chefs d’Etats et de militaires est attendue à Ouagadougou dans les prochains jours.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 − 6 =