Accueil Société Mutinerie de 2011 : les ex-mutins radiés demandent une seconde chance à...

Mutinerie de 2011 : les ex-mutins radiés demandent une seconde chance à la nation

Les militaires et policiers radiés en 2011 en conférence de presse ce 6 juillet 2020 à Ouagadougou

Les militaires et policiers radiés en 2011 ont tenu une conférence de presse, ce lundi 6 juillet 2020 à la bourse du travail à Ouagadougou. A l’occasion ils ont demandé pardon à la nation et exprimé leur mécontentement face au non-respect des propositions faites par le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN).

Par André-Martin Bado, stagiaire

 Depuis leur révocation en 2011 suite à une mutinerie, ces militaires et policiers ne cessent de lutter pour leur réintégration dans leurs différents corps ou reversement dans la fonction publique.

Ils ont tenu d’entrée de jeu, à demander pardon à la nation et lui implorer une seconde chance : « Nous devrons avoir droit à une seconde chance » et « nous espérons une réintégration dans la fonction publique », espérera Mahamadi Tidiga, le porte-parole des ex-mutins. Il a souhaité que les propositions du HCRUN en date du 11 avril 2018 qui traitent de leur réintégration soient appliquées.

Devant la presse, ils ont encore clamé leur innocence :« Nous sommes restés convaincus qu’aucune matière ne résiste mieux au temps que la vérité. Nous y sommes pour rien et le HCRUN même l’a confirmé lors de notre entretien au CENASA le 13 septembre 2019 », a martelé Mahamadi Tidiga.

Très déterminés à poursuivre le combat de leur réintégration à cause de leur innocence disent-ils, Tieba Farama, reste ferme : « Moi, je sais que je n’ai jamais braqué ou tiré sur quelqu’un. Donc, je vais suivre le dossier et s’il le faut, jusqu’à la tombe et mes enfants vont poursuivre le combat. Je n’abandonne pas car je suis innocent », s’est-il voulu ferme.

Ils rassurent tous, être déterminés s’ils sont réintégrés, à défendre le pays contre les attaques terroristes jusqu’au péril de leur vie car disent-ils « nous sommes venus dans le corps par vocation. »

 Pour mémoire, le HCRUN avait invité ces ex-mutins radiés le 18 mai 2020, à passer à la caisse, pour le paiement de la dernière tranche de l’aide spéciale à leur réinsertion sociale.

www.libreinfo.net