Home Politique Niger : 18 militaires tués et 4 autres introuvables dans une attaque...

Niger : 18 militaires tués et 4 autres introuvables dans une attaque terroriste

0

Un camp militaire nigérien dans la zone d’Inates dans l’Ouest du pays a été la cible d’une attaque djihadiste. En effet, dix-huit soldats nigériens ont été tués et quatre autres sont portés disparus après une attaque menée lundi par des djihadistes dans la zone d’Inates,nous apprend un communiqué du ministère de la défense nationale datant du 2 juillet 2019.

Des individus lourdement armés ont pris d’assaut dans l’après-midi du 1 juillet 2019, « le poste militaire avancé d’Inates sur la frontière du Mali », poursuit la note. L’attaque a commencé par « l’explosion de deux véhicules kamikazes à l’entrée du camp suivie des tirs des terroristes venus à motos », précise le communiqué des autorités nigériennes.
« La riposte avec l’appui aérien des partenaires a permis de mettre l’ennemi en déroute », selon le document , qui ne précise pas l’identité de ces partenaires avec lesquels l’opération a été menée. Plusieurs « terroristes ont été neutralisés, un camion détruit par les frappes aériennes et deux véhicules kamikazes détruits », selon le ministre de la défense nationale, qui relève des opérations de ratissage en cours dans la zone. Cependant, le nombre de terroristes qui ont été tués par ces opérations n’a pas été précisé.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée. C’est dans cette  zone que dix-huit (18) combattants de l’organisation de Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS) avaient été tués pendant une opération conjointe des forces armées française, nigérienne, et américaine, menée du 8 au 18 juin dans l’Ouest du Niger.  Vingt huit (28) soldats nigériens avaient perdu la vie dans cette opération.Quatre soldats américains et cinq militaires nigériens avaient également perdu la vie lors d’une attaque dans la zone de Tongo Tongo, près de la frontière avec le Mali.

L’attaque intervient au moment où Niamey s’apprête à accueillir du 4 au 8 juillet un sommet de l’Union africaine d’une cinquantaine de chefs d’État. Rappelons que le Sud-Est du Niger est aussi confronté aux raids du groupe islamique nigérian Boko Haram.

Siébou Kansié 
www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 × 24 =