Home A la une Niger : 18 partis de l’opposition en coalition pour remporter la présentielle...

Niger : 18 partis de l’opposition en coalition pour remporter la présentielle de 2021

Pour la CAP 20-21, il y a la nécessité pour le Niger de changer de mode de gestion, d’où l’alliance de forces pour contrer toute tentative du régime de se maintenir au pouvoir à travers la fraude électorale et les manipulations de la justice et de l’administration.

Des partis politiques de l’opposition nigérienne ont lancé le 2 septembre 2020, une coalition composée de 18 partis pour ravir le pouvoir au régime Issoufou.

 Par la Rédaction

18 partis politiques de l’opposition nigérienne ont créé la Coalition pour une Alternance Démocratique (CAP 20-21) en vue d’affronter avec succès, les municipalités de 2020 et la présidentielle de décembre 2021.

Pour  la CAP20- 21, il y a la nécessité pour le Niger de changer de mode de gestion, d’où l’alliance de forces pour contrer toute tentative du régime de se maintenir au pouvoir à travers la fraude électorale et les manipulations de la justice et de l’administration.

Cette coalition est un regroupement des quatre principaux fronts de l’opposition que sont : le Front pour la démocratie et la République (FDR), le Front de l’opposition indépendante (FOI), le Front patriotique (FPI) et le Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR).

Selon les signataires, la coalition mettra en place une direction de campagne commune, des alliances pour les scrutins locaux, mais aussi un soutien à l’opposant qui arriverait au second tour de la présidentielle.

Au Niger, le Président Mahamadou Issoufou avait déclaré en août 2020, qu’il ne briguera pas un troisième mandat. Sa formation politique, le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-TARAYYA) a désigné l’ancien ministre de l’intérieur Bazoum Mohamed comme candidat. C’est pour gagner la présidentielle contre le candidat du PNDS-TARAYYA que la coalition a été formée.

Ce nouveau dynamisme des partis et formations politiques des pays du Sahel à fédérer leurs forces pour remporter les élections est devenu effet de mode, dirait-on. Bien avant le Niger, au Burkina Faso, 22 formations et partis politiques de l’opposition avec neuf candidats à la présidentielle de novembre 2020, ont signé le 18 août 2020 à Ouagadougou, un accord politique visant à soutenir le candidat qui arriverait au second tour de l’élection présidentielle.

www.libreinfo.net