Home A la une Noel à Kaya: ‘’Que l’arrivée de Jésus, nous apporte la paix, la...

Noel à Kaya: ‘’Que l’arrivée de Jésus, nous apporte la paix, la cohésion sociale, l’entente et surtout l’amour du vivre ensemble’’

Célébration de Noel à Kaya
Mgr Théophile Nana, l’évêque de Kaya qui a présidé la célébration de Noël 2020.

Les Chrétiens catholiques de Kaya, ont célébré la nuit de la nativité de Jésus dans la nuit du 24 décembre 2020. La prière s’est déroulée dans le respect des mesures sécuritaires et sanitaires. La plupart des fidèles ont porté le masque et célébration a pris fin avant 23 heures. C’est Mgr Théophile Nana, l’évêque de Kaya qui a présidé la célébration.

Par Wasiyu Adigun, Correspondant Sanmatenga

Dans son homélie, Monseigneur (Mgr) Nana a expliqué le sens de la fête de Noël en faisant parfois le lien avec les réalités de la vie à Kaya. Il explique que Noël, c’est le don de la paix par Dieu d’une part, et d’autre part, l’appel à recevoir cette paix, à la préserver, à la garder pour qu’elle puisse profiter à tous les hommes de bonne volonté. La paix dit-il, est une valeur dont le monde manque beaucoup. « Nous rendons grâce à Dieu pour nous avoir donné son fils qui est le prince de la paix. », prêche-t-il. Noël, c’est aussi la fête de la solidarité « surtout que nous avons des déplacés internes à Kaya. », explique Mgr en appelant les fidèles à être solidaires vis-à-vis des personnes déplacées internes.

L’homme de Dieu termine sa prédication par un appel au respect des mesures barrières édictées pour contrer le virus à couronne. Il indique que la maladie à coronavirus porte le double virus : le virus de la maladie et celui de la peur. « Quand une personne ne respecte pas les mesures barrières, elle s’expose et expose en même temps les autres qui sont dans la peur. » Il invite tous les fidèles au respect des mesures barrières.

Chez les fidèles, le message est bien reçu. C’est la joie qui se manifeste par des chants accompagnés de danse et de cris de joie. Paul Ouédraogo qui a participé à la célébration a des souhaits pour le fils de Dieu qui vient de naître. « Aujourd’hui, un sauver nous est né, Christ Jésus, Emmanuel. Notre vœu le plus ardent, c’est qu’Emmanuel, puisse nous obtenir la paix dans notre cité, la paix dans notre Faso. » Il estime même que c’est le vœu le plus cher de tout burkinabé « conscient parce que, ce qui nous arrive, n’est pas de l’ordinaire. Que l’arrivée de Jésus ce soir, nous apporte la paix, la cohésion sociale, l’entente et surtout l’amour du vivre ensemble. »

Stella Traoré, a prié pour le renforcement de sa foi, surtout son amour pour Jésus. « Mon vœu, est d’aimer Jésus de tout mon cœur, de toute ma vie, naître avec lui et grandir avec lui sous les yeux de maman Marie. C’est le seul, si nous l’avons dans notre cœur, non seulement nous avons la force de combattre, mais aussi nous avons la force d’accepter ce qui nous arrive et nous avons la solution. Parce qu’il est celui qui va nous aider à se lever. Il est l’énergie qui nous amènera là où nous avons la solution. C’est nécessaire de venir le prier dans ce contexte de covid-19. » Le réveillon a pris fin avant 23 heures, comme l’a recommandé le Cardinal Philipe Ouédraogo.

www.libreinfo.net