Home Société Burkina Faso: l’ONG Oxfam présente son nouveau rapport sur l’indice d’engagement pour...

Burkina Faso: l’ONG Oxfam présente son nouveau rapport sur l’indice d’engagement pour la réduction des inégalités

0
ONG Oxfam
Le présidium de la cérémonie du lancement du rapport sur: « la crise des inégalités en Afrique de l’Ouest : lutter contre l’austérité et la pandémie » de l'ONG Oxfam.

La cérémonie du lancement du rapport sur: « la crise des inégalités en Afrique de l’Ouest : lutter contre l’austérité et la pandémie » ,s’est tenue mercredi 3 novembre 2021 au centre  national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou. C’est une cérémonie organisée conjointement avec le Centre d’étude, de recherche et de formation en finances appliquées et l’ONG Oxfam.

Par André-Martin Bado

L’organisation non-gouvernementale (ONG) Oxfam en collaboration avec le Centre d’étude, de recherche et de formation en finances appliquées, a rendu public son nouveau rapport sur l’indice d’engagement pour la réduction des inégalités.

Le directeur pays de Oxfam, Omer Kaboré a expliqué au cours d’une conférence publique, l’intérêt de ce rapport. Pour lui, les inégalités sont un facteur aggravant de la pauvreté et les injustices.

« Comme vous le savez, Oxfam s’est engagé pour lutter contre la pauvreté et l’injustice. Donc, il est de coutume pour elle, de produire annuellement un rapport sur les inégalités» a-t-il laissé entendre.

Lire aussi: Oxfam appelle les gouvernants à s’attaquer de toute urgence à l’insécurité alimentaire

Selon Omer Kaboré, c’est un document qui permet de présenter les évidences de sources crédibles et pour lesquelles, les différents acteurs peuvent se référer avec à la sortie, des recommandations qui permettront aux décideurs de prendre les décisions appropriées pour réduire les inégalités.

On retiendra pour ce rapport, que le Burkina Faso est classé 121e au niveau mondial. Un classement relativement faible. Mais au niveau de l’espace UEMOA qui regroupe huit pays, le Burkina est 5e. Le pays des hommes intègres est classé 9e au niveau de la Cédéao.  Un score salutaire avec des efforts à faire de l’avis de M. Kaboré.

Cependant, dans certains domaines comme l’éducation, le Burkina a une première place dans l’espace CEDEAO, plus la Mauritanie. La part du budget allouée à l’éducation est la plus élevée en l’espace CEDEAO. Au niveau mondial, le pays est 9e avec un taux budgétaire de 22,9%, supérieur à l’objectif mondial qui est de 20%. Malgré cet effort fait par le Burkina Faso, l’étude révèle qu’au moins, 1% des enfants les plus pauvres terminaient les études secondaires en 2010.

Pour Omer Kaboré, la Covid-19 pour laquelle les États ont consenti des efforts afin de faire face à la pandémie a eu un impact sur les personnes les plus vulnérables.

ONG Oxfam Burkina
Omer Kaboré, le Directeur Pays de l’ONG Oxfam Burkina.

Avant la Covid-19,le fardeau de la dette du Burkina Faso était jugé modéré par le FMI et la Banque mondiale même si le ratio dette /PIB atteignait 43% soit 24% de la dette extérieure et 19% de dette intérieure.

Pour diriger la réponse financière mondiale à la pandémie, le Burkina à reçu 156 millions de dollars. Il a aussi bénéficié de l’annulation de 22 millions de dollars relatifs au service de la dette. Ce qui signifie qu’il peut prendre au moins 5 ans pour rembourser .

A cet effet, le directeur pays de Oxfam pense que pour pouvoir respecter ces engagements le Burkina prendra des mesures au détriment de certains investissements qui seront affectés remboursement.

Comme solution, l’ONG Oxfam estime qu’il faut mobiliser davantage de ressources, revoir le niveau de fiscalité pour que ceux qui doivent payer paient. Pour cette organisation, tout le monde est appelé à contribuer au civisme fiscal. Cela permettra davantage de faire face aux engagements et d’assurer les investissements nécessaires pour que les personnes les plus vulnérables ne soient pas toujours les plus affectées par ces dettes.

A lire aussi: Covid-19 : Oxfam déplore l’incapacité de la communauté internationale à réduire les risques de propagation dans les pays en conflits

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =