spot_img
spot_img

OPUIS AWARDS : Un événement pour honorer les grands noms de l’histoire du Burkina Faso

Publié le : 

Publié le : 

La 1ère édition des prix de l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégrité et la Souveraineté est officiellement lancée, mardi 05 mars à Ouagadougou. Dénommé OPUIS AWARDS, l’événement a pour objectif de célébrer des personnes physiques ou morales, leaders émergent(e)s et/ou communautaire(s) qui se distinguent par leur engagement exceptionnel en faveur du Faso.

C’est au cours d’une conférence de presse que l’événement a été présenté. Prévu pour le 27 avril prochain, les OPUIS AWARDS, indiquent les organisateurs, va récompenser les différents acteurs clé du Burkina Faso.

Lesquels se sont démarqués par des actes nobles, ayant eu un impact positif sur la vie de leurs communautés. Plusieurs domaines sont pris en compte : la politique publique, l’éducation, la culture, les droits de l’homme, les libertés individuelles et des collectivités, la justice, l’environnement, entre autres.

« Nous allons apporter une nouvelle légitimité afin que les nominés sachent que leur travail est reconnu et apprécié. Toutes ces personnes contribuent positivement à l’écosystème burkinabè. Toute la phase de sélection va se dérouler dans l’anonymat dans le but d’éviter tout conflit d’intérêt », a indiqué Maxime Ouédraogo, l’un des membres du comité d’organisation.

Au cours d’une soirée apothéose, six (06) prix seront décernés aux lauréats. Il s’agit du : « prix OPUIS Joseph Ki-Zerbo pour l’éducation et la culture, prix OPUIS Jacqueline Ki-Zerbo pour le progrès et la promotion de la femme, prix OPUIS Guimbi Ouattara de l’excellence artistique et culturelle pour la promotion du Faso, prix OPUIS Norbert Zongo pour l’intégrité, la paix, la justice sociale et la liberté de la presse, prix OPUIS Yacouba Sawadogo pour la protection de l’environnement. Ces prix éponymes regorgent un double sens. Ce sera l’occasion de faire un zoom d’honneur sur ces grands noms de l’histoire récente qui ont marqué la vie du Burkina Faso ainsi que ceux de l’histoire en cous. C’est donc la confluence de deux générations d’impact », a indiqué Donis Ayivi, Commissaire à l’organisation de OPUIS Awards.

En effet, les OPUIS Awards ont une touche particulière quant à la sélection des nominés. Selon les domaines d’activités, les acteurs concernés peuvent faire des propositions de candidats qu’ils jugent qualifiés à être nominés.

Aussi, le comité de conformité et d’évaluation peut identifier des personnalités qui soumettront leur propre candidature en fournissant des informations détaillées sur leurs réalisations et contributions via une plateforme en ligne dédiée.

Ainsi, après publication de la liste des nominés, le processus de sélection sera enclenché par un vote anonyme par les pairs ou les corporations. Il faut préciser qu’il s’agira d’un vote dont l’identité des votants n’est pas dévoilée. « Le vote anonyme par les pairs est utilisé pour sélectionner les nominés ou les lauréats parmi un groupe de candidats. Les pairs sont les membres de la communauté ou d’autres parties prenantes. Le processus vise à garantir une sélection impartiale et équitable, en évitant les influences externes, en encourageant la transparence et en renforçant la crédibilité d’un processus de sélection », a fait savoir le Commissaire à l’organisation au cours de sa présentation.

Détails des Prix des OPUIS Awards

  • Le prix OPUIS Joseph Ki-Zerbo pour l’éducation et la culture

Il récompense les acteurs de l’éducation et de la culture burkinabè, reflétant l’esprit et l’héritage de celui dont il porte le nom.

  • Le prix OPUIS Monique Ilboudo pour le progrès et la promotion de la femme

Il récompense les personnes ou  organisations engagé(e)s dans la promotion des droits des femmes et de l’égalité du genre.

  • Prix OPPIS Guimbi Ouattara d’excellence artistique et culturelle pour la promotion du Faso

Il récompense les artistes, cinéastes et personnalités publiques qui, à travers leur art, célèbrent et valorisent la richesse culturelle et artistique du Burkina Faso, à l’instar de Guimbi Ouattara.

  • Le prix OPUIS Alimata Salembéré pour l’excellence artistique et culturelle en lien avec la promotion du Faso

Il  récompense les artistes, cinéastes  et personnalités publiques qui valorisent la richesse culturelle et artistique du Burkina Faso.

  • Le prix OPUIS Norbert Zongo pour l’intégrité, la paix, la justice sociale et la liberté de la presse

Il est décerné à ceux ou celles qui œuvrent pour la paix et la justice sociale. Cette catégorie prime deux profils de bénéficiaires, dont un prix pour chacun :

  • Profil 1 : les avocats, juges, défenseurs des droits humains
  • Profil 2 : et les enseignants, universitaires, historiens, conservateurs de musées…
  • Prix OPPIS Yacouba SAWADOGO pour la protection de l’Environnement

Il récompense les individus, groupes ou organisations burkinabè qui se sont distingués par leur contribution exceptionnelle à la protection, à la gestion durable des ressources naturelles ou à la lutte contre les changements climatiques au Faso.

Axé sur les notions de souveraineté, de résilience et d’unité, les OPUIS AWARDS visent, pour rappel, à créer un espace de reconnaissance et de valorisation de ces personnes engagées, chacune dans son domaine, pour le développement du Burkina Faso. Il est initié par l’agence de communication360°, Sigma Corporation, présente dans plusieurs pays d’Afrique et à Dubaï et l’agence d’événementielle, digitale et de management d’influenceurs, Valium, installée au Burkina Faso.

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/ Province de la Tapoa: la population demande à l’État plus de sécurité

A l’occasion d’une manifestation, ce 18 avril 2024, à  Diapaga dans la province de la Tapoa, dans la région de l’Est, la population a...

Coopération : Moscou veut renforcer les relations bilatérales avec le Burkina

Le ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, accompagné de la ministre en charge de la Coopération régionale, Stella Eldine Kabré, ont reçu,...

Burkina Faso : la CAMEG redevient une société d’État

Au Burkina Faso, le conseil des ministres de ce 27 mars 2024 a adopté un décret portant approbation des statuts de la Centrale d’achat...

Procès Adama Siguiré : Me Farama espère une décision contre des «mensonges éhontés »

À l’issue des plaidoiries du procès CGT-B contre l’écrivain Adama Siguiré, le 26 mars 2024, à Ouagadougou, Me Prosper Farama, l’un des avocats de...

Burkina/Tougan: jeûne musulman, « il y a des jours où il n’ y a rien à manger », déplacé interne

Entre abstinence et privations, les populations de Tougan, dans la province du Sourou observent depuis, le 11 mars 2024, le jeûne musulman, l'un des...
spot_img

Autres articles

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...