Home Société Ouagadougou : le président de la délégation spéciale reçoit les ouvriers de...

Ouagadougou : le président de la délégation spéciale reçoit les ouvriers de la mairie en «colère»

0
Ouvriers de la mairie
Le président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, Maurice Konaté

Le président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, Maurice Konaté, a reçu, le lundi 05 septembre 2022, une délégation des ouvriers de la mairie. Ces ouvriers avaient manifesté le 1er septembre 2022 pour exiger le payement de leurs arriérés de salaire. Cette rencontre entre les deux parties visait à trouver un terrain d’entente pour une sortie de crise.

Par Daouda Kiekieta

Ils sont plus de 400 ouvriers, hommes et femmes, à être dans cette situation d’arriérés de salaire et de problème de la régularisation de situation administrative et professionnelle.

Ils avaient manifesté, à plusieurs reprises, leur mécontentement face à cette situation qui dure maintenant plusieurs années. Pour aplanir les divergences pour une sortie de crise, ils ont été reçus ce lundi par le président de la délégation spéciale, Maurice Konaté.

Les ouvriers

Durant trois heures d’échanges environs, la question de la régularisation de la situation administrative et professionnelle et celle relative aux arriérés de salaire étaient au centre des discussions.

Sur la question des arriérés de salaire, Nouphe Bamogo, porte-parole des cantonniers (ouvriers) affirme que des concessions seront faites de part et d’autre pour un dénouement favorable aux deux parties.

Du côté de la Mairie, il ne s’agit pas d’arriérés de salaire dans la mesure où ces cantonniers (ouvriers rémunérés à la tâche) n’ont pas été employés de façon permanente.

“A un moment donné, la loi a décidé qu’il n’y a plus de cantonniers ou de volontaires, sans proposer des textes alternatifs. C’est ce qui a mis tout le monde dans cette situation”, déplore Maurice Konaté.

En tout état de cause, les deux parties se disent satisfaites des échanges. “Aujourd’hui je puisse vous rassurer que nous sommes satisfaits des échanges et j’espère que d’ici là, les ouvriers auront le sourire”, rassure Nouphe Bamogo.

Nouphe Bamogo,
Nouphe Bamogo, porte-parole des ouvriers.

Selon le président de la délégation spéciale, les discussions ont débouché sur un accord pour mettre en place un comité de réflexion qui va pencher la situation afin de faire des propositions dans un bref délai.

“Une commission ad hoc sera mise en place entre les différentes parties dans les jours à venir, afin que les sujets qui sont mis sur la table puissent trouver une solution”, affirme le porte-parole des ouvriers.

Lire aussi: Ouagadougou : Maurice Konaté, président de la délégation spéciale en visite chez le Cardinal Philippe Ouédraogo

En 2019, le ministre de l’administration territoriale avait instruit le maire à l’époque, Armand Pierre Béouindé, à mettre en place une commission ad hoc pour se pencher sur la question de la régularisation des carrières de ces ouvriers.

Le rapport de cette commission n’a pas été connu, selon la confédération syndicale du Burkina (CSB). Ce qui a ouvert la voie à d’autres mouvements de contestation.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 × 3 =