spot_img
spot_img

Burkina : 5 milliards de FCFA pour construire  un parc de loisirs au musée national

Publié le : 

Publié le : 

Le chef du gouvernement, représenté par le ministre d’État, ministre de la Défense, le colonel-major Kassoum Coulibaly a lancé ce 20 juillet 2023 les travaux de construction d’un parc de loisirs au sein du musée national à Ouagadougou au Burkina Faso. Le coût du projet s’élève à 5 milliards de FCFA.

Par Daouda Kiekieta

Dans l’objectif de faire du musée national du Burkina une institution de référence offrant des services de qualité, le gouvernement a lancé ce jeudi les travaux de construction d’un parc de loisirs au sein du musée national.

Ce projet de construction doit sortir de terre en 18 mois  un parc de loisirs qui peut  accueillir des milliers de visiteurs. Il va couvrir une superficie totale de 10 hectares sur les 29 hectares qu’occupe actuellement le musée national.

C’est le ministre d’Etat, ministre de la Défense national, représentant le Premier ministre Apollinaire Kyélem qui a procédé à la pose de la première pierre. 

Le coût de réalisation s’élève à 5 milliards de FCFA. Ce projet est le fruit d’un partenariat public-privé entre le musée national et Fallon Group, une société de droit privé burkinabè dirigée par un Burkinabè de la diaspora.

« Au-delà du fait que notre projet soit rentable financièrement, il présente un impact socio-économique important qui sera perceptible à travers la création d’emploi, l’accroissement de l’offre touristique interne et externe et la contribution fiscale » a dit Mathieu Ouédraogo, administrateur général de Fallon Group.

Parc loisirs musée national
Mathieu Ouédraogo, administrateur général de Fallon Group et promoteur du projet de construction du parc de loisirs au musée national

Dans le plan d’aménagement, le parc comporte plusieurs compartiments dont le parc d’attraction de 5000 m2, un parc aquatique avec au moins trois piscines entourées de paillotes pouvant accueillir au minimum 500 personnes, une salle polyvalente de 600 places jumelée à un restaurant de 350 places, un maquis, un parking véhicule de 200 places. 

« Nos populations n’auront plus besoin d’aller loin pour avoir accès à ces types de loisirs pour l’épanouissement des jeunes » déclare le ministre d’Etat, ministre de la Défense, colonel-major Kassoum Coulibaly, représentant le chef du gouvernement.

« Nous souhaitons que cet espace puisse générer des recettes pour permettre à notre musée national de poursuivre ses activités de collection et de  conservation des biens culturels de notre patrimoine », a indiqué le ministre d’Etat, qui  promet de veiller « au strict respect des engagements contractuels pris par le promoteur qui concerne la qualité et la durée de la réalisation, tout comme les aspect sociaux et environnementaux du projet ».

Parc loisirs musée national
Le colonel-major Kassoum Coulibaly, ministre d’Etat, ministre de la Défense, représentant le Premier ministre Apollinaire Kyélem

De son côté, la directrice du musée national, Rasmata Maïga, souligne que la construction de parc est porteuse d’espoir. « Avec ce projet, des résolutions pourront être trouvées pour l’atteinte de nos objectifs d’une part, et d’autre part pour lutter contre le chômage des jeunes à travers la création d’emplois » soutient la directrice générale du musée. À terme, ce projet devrait permettre d’accroître la fréquentation du Musée national.

Pour le ministre de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, ce parc d’attractions va apporter une  nouvelle perspective pour le musée. « On est heureux que ce soit un projet porté par un Burkinabè qui malgré les difficultés est resté engagé », se félicite le patron du département de  la Culture du Burkina.

La cérémonie de lancement des travaux a connu la participation de plusieurs membres du gouvernement à savoir le ministre de la Défense, Kassoum Coulibaly, le ministre de l’Environnement, Roger Baro, le ministre de la Transition digitale, Aminata Zerbo, le ministre de la Culture Jean Emmanuel Ouédraogo, le ministre délégué en chargé des ressources animales et halieutiques et Amadou Dicko.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina: Djourmité Nestor Noufé nommé Directeur général du Programme national de volontariat

Djourmité Nestor Noufé a été nommé jeudi en conseil des ministres, Directeur général du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB). Il a...

Fête de la musique : Au-delà des cymbales et des plaidoyers

Youpi, c’est la fête de la musique ! Une manifestation qui réunit, le 21 juin de chaque année, artistes-musiciens et mélomanes de tous horizons,...

Burkina : l’économie pourrait connaître une croissance projetée de 6,0% en 2025

Le conseil des ministres du 20 juin 2024 a adopté un rapport relatif à un projet de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle...

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 20 juin 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 20 juin 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Burkina/Média: l’émission 7 infos de la télé BF1 suspendue pour 2 semaines

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication (CSC) aurait suspendu l'émission 7 Infos de la télévision privée BF1 pour une durée de...
spot_img

Autres articles

Burkina: Djourmité Nestor Noufé nommé Directeur général du Programme national de volontariat

Djourmité Nestor Noufé a été nommé jeudi en conseil des ministres, Directeur général du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB). Il a...

Fête de la musique : Au-delà des cymbales et des plaidoyers

Youpi, c’est la fête de la musique ! Une manifestation qui réunit, le 21 juin de chaque année, artistes-musiciens et mélomanes de tous horizons,...

Burkina : l’économie pourrait connaître une croissance projetée de 6,0% en 2025

Le conseil des ministres du 20 juin 2024 a adopté un rapport relatif à un projet de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle...

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 20 juin 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 20 juin 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Burkina/Média: l’émission 7 infos de la télé BF1 suspendue pour 2 semaines

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication (CSC) aurait suspendu l'émission 7 Infos de la télévision privée BF1 pour une durée de...