Home Politique Politique : l’ex-député Ladji Coulibaly revient à l’UPC plus de 3 ans après...

Politique : l’ex-député Ladji Coulibaly revient à l’UPC plus de 3 ans après sa démission

L’honorable Ladji Coulibaly retourne à l'UPC
L’honorable Ladji Coulibaly retourne à l'UPC.

Le Bureau exécutif central de l’Union pour le progrès et le Changement (UPC), parti de Zéphirin Diabré, ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, a tenu une “réunion spéciale” le 13 mars 2021, au siège du parti à Ouagadougou. L’objet de la rencontre, est le retour d’un ex-membre du parti, Ladji Coulibaly, l’ex- député UPC de la province de la Comoé, région des Cascades.

Par Siébou Kansié

L’honorable Ladji Coulibaly fait partie des 13 députés démissionnaires de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Ils ont créé le 04 octobre 2017, le Groupe parlementaire ‘’Union pour le progrès et le changement-Renouveau démocratique’’(UPC/RD).

Par la suite, l’ex-démissionnaire de l’UPC a rejoint le Mouvement pour le Burkina du Futur (MBF) de Daouda Simboro. C’est sous la bannière de ce parti, qu’il s’est présenté aux élections législatives du 22 novembre 2020, dans la province de la Comoé. Malheureusement, il n’a pas été réélu.

Après plus de trois ans de retrait, M. Coulibaly annonce officiellement son retour ce 13 mars à l’ancien parti de l’opposition : ‘’Moi aujourd’hui, j’ai pris la décision sans d’autres considérations, de revenir au parti. Il faut savoir toujours revenir sur une situation après analyse. Cela, relève d’un courage assez certain et personnel. », a-t-il réagi.

Cet ex-élu du peuple, avait été soutenu par Simon Compaoré, l’actuel président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) parti au pouvoir, lorsqu’il avait été menacé par des jeunes militants de l’UPC après sa démission. La présence de l’ex-ministre de la sécurité d’alors, au domicile de ce parlementaire, arboré d’un gilet pare-balles et d’une Kalachnikov en main, avait été filmé par le fils de ce dernier. La vidéo avait fait le tour des réseaux sociaux.

Suite à cela, Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et changement et chef de file de l’opposition à l’époque, avait déposé une plainte contre Simon Compaoré en début décembre 2017 « pour détention illégale d’arme à feu ». Une plainte dont le retrait a été annoncé le 19 janvier 2021,par M. Diabré à travers un communiqué. Celui-ci a été nommé ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale dans le gouvernement du parti au pouvoir, le MPP.

A lire: Présidentielle: le MBF parti de Daouda Simboro, démissionnaire du groupe des députés UPC soutient la candidature de Roch Kabore

www.libreinfo.net