Home Politique Politique: nous sommes partis de l’UPC parce qu’il n’y a pas de...

Politique: nous sommes partis de l’UPC parce qu’il n’y a pas de démocratie et bonne gouvernance

1
0
Le Poe Naaba Tanga et Nathanaël Ouedraogo fondateurs du MODEM
Le Poe Naaba Tanga et Nathanaël Ouédraogo fondateurs du MODEM

Nathanaël Ouédraogo, Poe Naaba et ses camarades démissionnaires de l’UPC lancent officiellement le Mouvement Démocrate du Burkina Faso (MODEM BF).C’était ce jeudi 29 octobre 2020 à Ouagadougou. Le MODEM est un mouvement citoyen engagé et non politique selon ses fondateurs.

 

Par André-Martin Bado (stagiaire)

C’est désormais officiel, Nathanael Ouédraogo et le Poe Naaba continuent le militantisme ensemble même s’ils viennent tous de démissionner de leur formation politique UPC. Moins d’un mois de démission, les deux ex figures importantes du parti de Zéphirin Diabre ont donné rendez-vous à leur sympathisants ce jeudi 29 octobre à la maison de la jeunesse Jean Pierre Guingané à Ouagadougou. Il s’est agit d’annoncer et de présenter les nouvelles couleur de leur mouvement dénommé Mouvement Démocrate.

C’est avec l’hymne national en chœur que les militants du Mouvement Démocrate du Burkina Faso (MODEM BF) ont entamé leur cérémonie de lancement dans la grande salle du Palais de la culture et de la jeunesse Jean Pierre Guingané qui d’ailleurs a refusé du monde.

Avant d’entamer sa communication, le coordinateur du mouvement, Nathanaël Ouédraogo a demandé aux partisans d’observer une minute de silence en mémoire des victimes des attaques terroristes et en particulier en mémoire du père du président Roch Marc Christian, Charles Bila Kaboré décédé le 27 octobre dernier.

Tout en s’excusant pour les manquements qu’il a pu avoir à l’UPC et avec Zéphirin Diabré, le coordinateur laisse entendre:« on vient dans un parti politique librement, on ressort librement. Mais à l’UPC on ne sort pas libre. On sort avec des injures, on sort avec des insultes, des haines et des calomnies ».

Nathanaël Ouédraogo ajoute que les démissions, à l’UPC n’ont pas commencé maintenant et cela est dû à la gestion solitaire et la dictature du président de l’UPC, Zéphirin Diabré: « Nous sommes partis de l’UPC parce qu’il n’y a pas de démocratie et bonne gouvernance » a-t-il révélé

Selon le Poé Naba Tanga, « la création de MODEM BF procède de notre volonté de participer à la recherche de solution aux problèmes de l’heure au Burkina Faso. Le MODEM BF exprimera très bientôt et après un examen et une analyse des différents projets de société des candidats, son option de vote et vous le fera connaitre à travers un appel » a confié le ministre de la justice du Mogho Naaba .

Les premiers responsables ont promis tenir une assemblée générale la semaine prochaine, au cours de laquelle, le Mouvement sera mieux structuré et la tête d’affiche sera dévoilée au public.

www.libreinfo.net