spot_img

Présidentielle 2020:  »Je vote pour mon candidat parce que mon patron le supporte » (Habitant de Ouagadougou)

Publié le : 

Publié le : 

Nous sommes au dernier jour de la campagne électorale au Burkina Faso. Celle-ci prend fin ce jeudi 20 novembre 2020 à 00 heure. Pendant vingt jours, les différents candidats ont fait le tour des différentes régions du pays à la conquête de l’électorat. À quelques heures de la clôture de la campagne, les Ouagalais justifient le choix de leur candidat.

Par André Bado et Georges Youl

Felix Tougma, étudiant
Felix Tougma, étudiant

Felix Tougma (quartier Patte d’oie) est étudiant en science juridique et politique à l’université Thomas Sankara de Ouagadougou. Le choix de son candidat est fait à partir son programme présidentiel qui prend en compte la situation des étudiants. « Comme on le dit, on ne peut pas voter tout le monde. C’est pour ça, j’ai fait le choix de ce candidat et j’espère qu’il va gagner ». L’étudiant dit avoir fait le choix de son parti « parce que je sais que ma préoccupation va être prise en compte.»

C’est grâce à mon candidat que sa sœur a bénéficié d’une bourse

Fadilatou Farta, agent commercial,Libre info
Fadilatou Farta, agent commercial.Libre info

«En tant que femme, je dirai que nos préoccupations ont été prises en compte dans les différents programmes. Mais j’ai une préférence pour un candidat, car il remplit toutes les conditions.  C’est sur cela que je me base pour lui donner ma voix le 22 novembre » affirme Fadilatou Farta, agent commercial résident au quartier Ouaga 2000. Elle ajoute aussi que c’est grâce à son candidat que sa sœur a bénéficié d’une bourse d’étude. «C’est le seul qui va prendre en compte le problème de la femme. J’espère qu’il sera élu». A-t-elle conclu.

Kiemdé Rasmata (quartier Karpala) est une ménagère. Elle a justifié le choix de son candidat en ces termes : «je vote mon candidat pas parce que son programme me satisfait, mais parce que je ne veux pas que Roch prenne le pouvoir. S’il n’y pas de fraude, je suis sûre à 100%  que mon candidat va gagner les élections», s’est-elle convaincue.

Awa Dipama,vendeuse d'articles divers
Awa Dipama,vendeuse d’articles divers

Awa Dipama (vendeuse d’articles divers) n’a pas encore choisi son candidat. Elle pense que les politiciens sont des démagogues.  «Ils vous promettent ciel et terre et quand on finit de les voter, ils vous oublient», s’est elle expliqué. Elle affirme cependant qu’elle ira voter le 22 novembre, mais qu’elle ne se base pas sur les programmes pour choisir son candidat.

Je vote pour mon candidat parce que mon patron le supporte

Dabo Sayouba commerçant (vivant à Karpala) affirme qu’il ira voter pour son candidat car le programme de celui-ci le satisfait. Il déclare que si aujourd’hui un autre candidat lui présente un programme meilleur que celui de son candidat, il ira voter pour ce dernier. «Seul le programme est essentiel. Si les gens ont compris cela, je crois qu’ils vont voter pour mon candidat. », a-t-il expliqué.

Ousmane Ouédraogo (argent de sécurité) n’a écouté seulement que le programme d’un seul candidat. Il compte voter pour lui car il n’a pas eu la chance d’écouter le programme des autres candidats. Cependant, il nous confie-t-il qu’il ira voter pour son candidat qui celui de son patron: »Je vote pour mon candidat parce que mon patron le supporte ».

Oumarou Kagambeiga, menuisier. Libre Info
Oumarou Kagambeiga, menuisier. Libre Info

Oumarou Kagambeiga (Menuisier) a expliqué d’abord que le choix de son candidat n’a pas été facile car plusieurs candidats ont de bons programmes. « Nous avons écouté les différents candidats à la présidentielle lors des meetings. Je peux vous avouez que mes préoccupations ont été prises en compte par certains candidats. Mais j’ai un candidat que je vais voter et j’espère qu’il va gagner les élections. Je l’ai choisi parce que j’espère au changement et trouve son programme bien».

www.libreinfo.net

 

 

 

 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...
spot_img

Autres articles

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...