Home Edito de la semaine CDP: Eddie et Kadré,le duel qui risque de couler le navire

CDP: Eddie et Kadré,le duel qui risque de couler le navire

0

Le parti de Blaise Compaoré, le CDP pourra-t-il sauver l’unité ? A regarder de loin, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès risque de piquer du nez. Ce qui était une rumeur a fini par se confirmer ce samedi 16 février 2019 à Bobo Dioulasso. Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) a répondu favorablement à l’appel du G33 pour la présidentielle de 2020. En voyant KDO effectuer ce saut vers l’inconnu, on ne peut s’empêcher de s’interroger sur les soutiens réels ou fictifs qui ont pu pousser cet ancien Premier ministre à prendre cette importante décision de sa vie.

Est-ce seulement ces jeunes du G33 ? Ce n’est pas évident car pour oser sortir des sentiers battus, il faudrait avoir le soutien de Blaise Compaoré, le président d’honneur et fondateur du parti. Alors qui de Eddie et Kadré décrochera le soutien de Blaise Compaoré ? Eddie Komboigo quand bien même il a réussi à reprendre la présidence de l’ex-parti présidentiel après un séjour à la MACA dans l’affaire du putsch, et bien qu’il ne manque pas de faire la cour et de faire les éloges de Blaise Compaoré, il devrait jouer beaucoup la carte de la prudence car cette sortie de Kadré à Bobo Dioulasso ce week-end est la deuxième tentative de récupération du CDP. En effet, la première tentative a échoué avec Boureima Badini lors du dernier congrès du parti. Ce dernier très proche de Blaise Compaoré depuis la rébellion ivoirienne était arrivé sans bruit ni trompette au congrès pour s’opposer à la candidature d’Eddie Komboigo le jeune politicien révélé lors des élections législatives de 2012.

Il avait été élu député mais son mandat fut écourté avec l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Eddie a gagné la présidence du CDP de justesse devant Boureima, il devrait comprendre et il le sait bien, que l’unité et la cohésion du parti autour de sa personne ne sont pas acquises. Boureima Badini s’est mis au vert depuis cet épisode. La seconde carte Kadré Désiré Ouédraogo est en jeu avec pour principal supporter la jeunesse dont Eddie Komboigo se vante d’avoir comme atout.

Cette jeunesse sera repartie donc entre deux camps. KDO est aussi plus proche de Blaise Compaoré qu’Eddie Komboigo, il fut son ancien premier ministre, ancien vice-gouverneur de la BECEAO et ancien président de la commission de la CEDEAO, des postes tous purement politique auxquels il n’aurait pas pu accéder sans un soutien politique au plus haut niveau de Blaise Compaoré. Ce qui veut dire que l’ex-président a vu ce monsieur à l’œuvre durant plusieurs années. Ce qui constitue un avantage pour le camp KDO devant Blaise Compaoré face au camp Eddie Komboigo. Certes, Eddie est l’homme du moment et reste persuadé qu’il est le cheval favori de l’ex-président Blaise Compaoré mais la vigilance devrait être de mise. Aura-t-il les arguments nécessaires contre des briscards qui maitrisent tous les arcanes du pouvoir et même les institutions sous régionales qui sont des alliées très importants ? Kadré va jouer sur ses moyens mais aussi sur son réseau relationnel des anciens chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO aux actuels présidents et qui sait s’il est le préféré de Blaise Compaoré ?

Outre les soutiens lointains et encore masqués dans le parti CDP, il y a des caciques qui portent la candidature de Kadré comme le bâton magique pour le développement en un clic du Burkina. Ce sont Léonce Koné, ancien ministre et député sous le régime Compaoré, Salia Sanou ancien maire de Bobo Dioulasso et bonze du CDP dans cette ville toujours qualifiée de citadelle imprenable sans oublier Mahamadi Kouanda qui est entré en dissidence avec le président du parti Eddie Komboigo depuis quelque temps. Déjà à Bobo Dioulasso ce week-end, Kadré Désiré Ouédraogo a été très bien introduit chez les notabilités coutumières, religieuses et opérateurs économiques pour son séjour. Eddie Komboigo a-t-il encore un pied-à-terre politique à Bobo après ce passage de KDO avec les hommages qu’il a rendu aux filles et fils de Bobo pendant son discours ? Ce qui est sûr la bataille est ouverte au CDP pour les échéances électorales. D’ores et déjà, la direction provinciale du Houet a diffusé plusieurs communiqués cette semaine pour appeler les militants à se démarquer de ce meeting de KDO. Comment faut-il comprendre ces communiqués de démarcation ? A un an et quelques mois de la présidentielle de 2020, y aurait-il déjà deux CDP? Les jours qui suivent nous situeront.

Rédaction

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 ⁄ 1 =