Home A la une Présidentielle: Tahirou Barry choisit la culture pour retrouver les valeurs fondatrices de...

Présidentielle: Tahirou Barry choisit la culture pour retrouver les valeurs fondatrices de la société

2
0
Le candidat du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), Tahirou Barry. Photo Sidwaya
Le candidat du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), Tahirou Barry. Photo Sidwaya

Le candidat du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), Tahirou Barry a consacré une bonne partie de son projet de société sur la réforme de la culture au Burkina Faso. Il pense que c’est dans la culture que les Burkinabè doivent retrouver les valeurs fondatrices de la société telles la solidarité, la justice sociale, le respect de la personne humaine et la dignité.

Par Georges Youl, stagiaire

Pour amener le Burkinabè à retrouver leurs valeurs humaines, le candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020 promet d’abord l’enseignement des modules de la culture dans tout le système éducatif. Ensuite, il prévoit la sélection, l’accompagnement et la promotion des œuvres culturelles et artistiques de grande qualité.

Le candidat du MCR prévoit également des réformes culturelles dans les médias. En effet, il s’engage à faire «la promotion de la culture, de la morale, de l’intégrité dans le programme des médias publics». A cela s’ajoute «le contrôle des accès aux sites internet illicites et libertins qui suscitent des comportements déviants au sein de la société notamment auprès de la jeunesse». Il annonce par la même occasion la répression effective et sans complaisance de toute forme de dépravation des mœurs.

Dans son programme politique M. Barry annonce aussi l’appui aux activités culturelles et artistiques contribuant à valoriser et à promouvoir les richesses traditionnelles positives.

Les réformes culturelles de Tahirou Barry touchent également la personne humaine. Une fois au pouvoir M. Barry s’engage à «la valorisation et la promotion des Trésors Humains Vivants». Il promet aussi  l’identification complète, la préservation et la promotion de tous les éléments du patrimoine culturel national.

Enfin, Le candidat du MCR s’est intéressé à la chefferie traditionnelle dans son projet de société. «La chefferie coutumière en tant que gardienne des valeurs culturelles de notre pays doit être réhabilitée et valorisée à travers un statut clair», a-t-il déclaré.

«En contrepartie de son action dans le domaine public, elle sera exclue de la politique partisane pour ne pas perdre sa neutralité et sa crédibilité indispensable à l’accomplissement de sa mission», a-t-il poursuivi.

Tahirou Barry fut ministre de la culture du Burkina Faso sous la bannière du PAREN (Parti pour la renaissance nationale) de 2015 à 2017.

www.libreinfo.net