Home Interviews exclusives Présidentielle:”un énorme travail a été abattu au sahel et pour le sahel”Saidou...

Présidentielle:”un énorme travail a été abattu au sahel et pour le sahel”Saidou Maiga Directeur provincial de campagne MPP

3
0
Saidou Maiga,Maire de Falagountou,directeur provincial de campagne MPP, province du Seno
Saidou Maiga, Maire de Falagountou, directeur provincial de campagne MPP, province du Seno

Saidou Maiga est le Maire de la commune de Falagountou dans la province du Séno, région du Sahel. Pour ces élections couplées présidentielle et législatives, il est le directeur provincial de campagne du parti au pouvoir. Outre cette responsabilité hautement lourde, il est aussi candidat tête de liste provinciale aux élections législatives. La campagne qui se déroule actuellement constitue une aubaine pour son parti de défendre le bilan des cinq dernières années. Cependant, que dire de l’insécurité qui a gagné la région du sahel? Contre toute attente, l’ancien ministre de l’environnement sous la transition reste convaincu que son parti n’a pas à s’inquiéter des résultats des urnes au soir du 22 novembre. Dans cet entretien à Libreinfo.net ,il est plus que jamais convaincu de leur victoire.

Par La Rédaction

Vous êtes le directeur provincial de la campagne du MPP dans le Seno, à la fois tête de liste pour les législatives. Comment se déroule la campagne ?

La campagne du mouvement du Peuple pour le progrès se déroule bien au niveau du Séno. Nous avons à ce jour mener des activités mobilisatrices mais à faible échelle, mais qui en réalité prépare le grand meeting de la région du sahel qui se tiendra le 10 novembre prochain. En réalité, le MPP n’est pas en campagne mais juste en une sorte de tournée pour rappeler aux populations ce qui a été fait et leur porter l’information de ce qui sera fait. Nous n’attendons la période électorale pour subitement retourner vers nos populations. Nous sommes aussi confiants quant à l’issu de cette campagne, pas comme certains qui sont venus annoncer déjà leur retraite politique parce qu’ils savent qu’ils ont perdu d’avance.

N’êtes-vous pas inquiet de l’insécurité dans certaines zones de votre province ?

Vous pointez du doigt une réalité qui est la nôtre. Je puis vous rassurer que nous prenions en compte le facteur sécurité dans nos programmes et nous mettrons tout en œuvre pour toucher l’ensemble des habitants de cette province car nous estimons que tous ont droit à participer à l’animation de la vie politique.

Est-ce que le MPP a encore des chances d’être élu dans la province du Seno ?

Je ne vois pas la victoire du MPP au séno comme une chance mais comme une évidence. Comme je le disais à un de vos confrères il y a quelques jours, au niveau local, le MPP a très bon bilan à défendre. En effet, l’ensemble des 4 communes de la province gérées par des maires MPP se sont positivement illustrées au cours des quatre dernières années. Les populations ont pu remarquer la différence nette de bond en termes de développement et vous pouvez le vérifier. Je vous dis donc simplement que nos œuvres parlent pour nous.

Qu’est-ce que le Président Kaboré a pu bien faire pour la province du Seno durant son mandat qui puisse lui valoir le vote des populations de cette province le 22 novembre ?

Vous savez, contrairement à ce qu’une certaine opinion peu penser, le sahel en général et le Séno en particulier, ont été l’objet d’une grande attention au cours des cinq dernières années. Si vous voulez, pour ce qui concerne spécifiquement notre province, je passerai bien volontiers sous silence les dizaines d’écoles, de forages, de CSPS, de maternités, des centaines de pistes aménagées et j’en passe. Je vous dirais simplement de retenir que c’est sous le mandat de Roch Kaboré que les communes de la province ont vu leur budget annuel doublé, voir quintuplé. En effet, grâce à certains projets spécifiques comme le PADEL, le PUS, le projet 03 frontières, l’ensemble des communes ont été l’objet d’attention particulière en termes d’investissements divers. Vous savez aussi que c’est sous le mandat du président Kaboré que le fonds minier de développement local a été opérationnalisé et ma commune (celle de Falagountou), qui abrite une mine, en est bénéficiaire à l’instar de toutes les autres collectivités du Burkina.

Reconnaissez-vous quand même des insuffisances ?

Si nous partons du principe qu’aucune œuvre n’est parfaite, oui, on peut parler d’insuffisance et cela dépend du point de vue selon lequel l’on se situe. Sinon en toute réalité, un énorme travail a été abattu au sahel et pour le sahel.

Qu’est-ce que ces populations de la province du Seno attendraient de Roch Kabore, s’il est élu ?

Les ambitions du candidat Roch Kaboré sont grandes pour le Sahel et pour le Séno en particulier. Vous savez, au-delà des projets de développement qui seront mis en œuvre au niveau national et qui vont concerner aussi notre province, il y a des projets spécifiques qui seront développés et qui sont contenus dans le programme 2021-2025 du président Kaboré. A titre d’exemple, je peux vous citer la mise en exploitation effective de la mine de manganèse de Tambao, et l’opérationnalisation du pôle de croissance du sahel.

Que ferez-vous personnellement à l’Assemblée nationale si vous êtes élu député ?

A priori je dirais que je mettrai mon expérience et ma compétence au service du peuple burkinabè car comme vous le savez, un député, même élu sur la base d’une circonscription, est le représentant de tout le peuple. En deuxième lieu, le sahel a des spécificités dont il faut tenir compte dans l’élaboration de certains textes et je compte faire remonter ces spécificités afin que les lois adoptées à l’assemblée nationale ne souffrent pas d’application.

Vous êtes régulièrement cité comme l’un des Maires, le plus travailleur à la tête des communes du Burkina dont notamment celle de Falagoutou, seriez-vous prêts à abandonner votre localité pour le parlement ?

Merci du compliment. Je me considère comme un serviteur et quel qu’en soit le niveau auquel je suis, mon objectif sera toujours de travailler pour le bien de nos populations.

Quel est votre secret de réussite dans la gouvernance locale ?

(Rires), il n’y a pas de secret ni de boite magique. Il faut juste connaitre les besoins des siens et savoir où trouver les ressources pour satisfaire à ses besoins, bien entendu dans le strict respect des textes en vigueur. C’est dans cette dynamique que le conseil municipal de Falagountou travaille.

Ils sont très nombreux des habitants de la province du Seno en situation de détresse à cause de l’insécurité, que dites-vous à ces gens qui observent actuellement les candidats en campagne ?

Nous sommes conscients que le défi sécuritaire est grand. Mais nous devons aussi assurer la continuité de l’Etat à travers la tenue des élections si non nous nous déclareront vaincus. Je leur dirais aussi que la lutte pour la sécurité se poursuit et se gagnera avec la contribution de tous.

www.libreinfo.net