spot_img

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Publié le : 

Publié le : 

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024. 

Par Nicolas Bazié

Lorsque le dossier a été appelé, les avocats Adama Siguiré ont aussitôt soulevé une exception de procédure.

Ils démontrent que la saisine de leur client est irrégulière, parce que, expliquent-ils, les actes de citation à comparaître ont été remis à Adama Siguiré par un juriste nommé Ousmane Ouangrawa, en lieu et place de l’huissier de justice, Me Martin Nikiema. C’est ce qu’ils ont appelé «inscription en faux».

En l’espèce, les avocats de la défense estiment que le juriste Ouangrawa n’a pas qualité à remettre les actes de citation et que c’est l’huissier lui-même qui devrait le faire.

Les avocats demandent ainsi au tribunal de surseoir à statuer, c’est-à-dire attendre que l’on règle le cas présent avant d’attaquer le fond du dossier.

« Me Martin Nikiema devrait habiliter une personne assermentée pour remettre les actes de citation», font-ils comprendre, tout en citant des dispositions du code de procédure civile.

Les avocats de la défense ont présenté des images vidéos montrant le juriste Ousmane Ouangrawa aller remettre au prévenu Siguiré, les actes de citation à comparaître.

Ce qui signifie selon eux, que Me Martin Nikiema, l’huissier de justice qui devrait le faire n’a jamais mis les pieds dans le bureau de l’écrivain. À préciser que Ousmane Ouangrawa est du cabinet de Me Nikiema.

Quel est le préjudice que cela a causé ? C’est le tribunal qui cherche à comprendre. L’un des avocats de M. Siguiré fait noter la charge morale.

Concernant ces images vidéos, Me Olivier Somé de la partie civile a demandé au prévenu Adama Siguiré s’il a d’abord eu l’autorisation de la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) avant d’installer les caméras de surveillance à l’entrée de son bureau. Une question à laquelle le prévenu Adama Siguiré n’a pas répondu.

Me Prosper Farama et Me Olivier Somé, tous avocats de la partie civile (CGT-B), ont trouvé que la présente affaire relève du pénal et qu’il n’est pas approprié de citer des dispositions du code de procédure civile.

Les avocats de l’écrivain Adama Siguiré reviennent à la charge en indiquant que l’inscription en faux relève du civil et non du pénal. C’est pourquoi, ils ont demandé à régler d’abord cet incident de faux avant d’entrer dans le fond du dossier.

Le procureur prend la parole après de longues heures de débats entre les avocats de la défense et de la partie civile.

Il se demande si le fait que ce soit le juriste non assermenté qui ait notifié au prévenu la citation à comparaître entache le contenu des charges qui pèsent contre Adama Siguiré.

Ce qu’il faut noter, poursuit le procureur, c’est que les images vidéos prouvent que le cabinet de Me Nikiema existe et que le juriste Ouangrawa appartient à ce cabinet. Ce qui sous-entend qu’il n’y a pas matière à parler de faux dans ce cas d’espèce.

Cependant, ce qui est constant et qu’il faut savoir, c’est l’huissier de justice qui devrait remettre les citations à comparaître à Adama Siguiré. Le tribunal suspend l’audience pour la reprendre une heure après.

À la reprise, le tribunal décide de renvoyer le dossier au 4 mars 2024, pour rendre sa décision concernant l’exception de procédure qui a été soulevée par les avocats de la défense.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Youssef Ouédraogo obtient la mention très honorable

Ibrahim Youssef Lucas Ouédraogo a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en Médecine à l’Université Joseph -Ki Zerbo de Ouagadougou. C’était au cours d’une...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Burkina/Ziniaré : le directeur régional des Mines Anselme Dabiré prend fonction

Le nouveau directeur régional des mines et carrières de la région du plateau central, s’appelle désormais Anselme Dabiré. Ingénieur des travaux et des mines,...

Burkina: Bientôt une centrale solaire à Donsin

L' Assemblée Législative de Transition (ALT) a unanimement approuvé le mardi 16 avril à Ouagadougou, le projet de loi portant autorisation de ratification de...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...
spot_img

Autres articles

Soutenance de thèse de doctorat en médecine : Youssef Ouédraogo obtient la mention très honorable

Ibrahim Youssef Lucas Ouédraogo a soutenu sa thèse de Doctorat d’État en Médecine à l’Université Joseph -Ki Zerbo de Ouagadougou. C’était au cours d’une...

Togo/Élections:  650 millions FCFA pour soutenir les candidats 

Dans le cadre des élections législatives et régionales prévues le 29 avril 2024 au Togo, le gouvernement a débloqué la somme de 650 millions...

Burkina/Ziniaré : le directeur régional des Mines Anselme Dabiré prend fonction

Le nouveau directeur régional des mines et carrières de la région du plateau central, s’appelle désormais Anselme Dabiré. Ingénieur des travaux et des mines,...

Burkina: Bientôt une centrale solaire à Donsin

L' Assemblée Législative de Transition (ALT) a unanimement approuvé le mardi 16 avril à Ouagadougou, le projet de loi portant autorisation de ratification de...

Coopération : Le Mali obtient 150 millions de litres de gasoil du Niger

Le Mali et le Niger ont signé un accord de partenariat le lundi 16 avril 2024 à Koulouba,  visant à vendre 150 millions de...