Home Société Procès Kamao: la procureure était à fleur de peau face à Me...

Procès Kamao: la procureure était à fleur de peau face à Me Prosper Farama

0
Me Farama Prospère

Le dossier de Ollo Mathias Kambou a été renvoyé au 23 septembre 2022, sur demande de ses avocats. Il était ce vendredi 16 septembre 2022, au Tribunal de grande instance Ouaga I et est poursuivi pour « outrage contre un dépositaire de l’autorité publique».

Par Nicolas Bazié

Le dossier de Kamao était classé 19e et jusqu’à 14h, c’est quatre dossiers qui avaient été jugés. Le procès Ollo Mathias Kambou était donc très loin. C’est ainsi que Me Prosper Farama, l’un des avocats du prévenu, va plaider pour le renvoi du procès. 

Ollo Mathias Kambou
Zinaba, un membre du balai citoyen

Dans sa plaidoirie, il a laissé entendre que le temps qui reste ne sera pas suffisant pour le jugement, puisque la sécurité pénitentiaire selon lui doit ramener les prisonniers avant 18h. Le président du Tribunal n’a pas vu d’inconvénient à la demande et a renvoyé le dossier au 23 septembre prochain.

Me Prosper Farama continue dans sa plaidoirie en demandant cette fois-ci, une mise en liberté provisoire de Ollo Mathias Kambou. Il a justifié sa requête par  le fait que le prévenu  prépare sa thèse de doctorat à l’Université.  « Il a demandé son ordinateur pour continuer ses travaux mais on lui a refusé cela», a-t-il dit.

Pour lui, la justice ne court aucun risque en accordant la liberté provisoire à son client, puisqu’il a assumé ce qu’il a dit. Par conséquent, poursuit Me Farama, il ne fera pas obstruction à la justice car, Ollo Mathias n’a jamais essayé de se soustraire de la justice, encore que l’infraction qu’il a commise est basée sur le principe de la cybercriminalité. 

«Lorsqu’on regarde Ollo Mathias Kambou de façon objective, est-ce qu’il est nécessaire de le déposer à la MACO?» S’interroge l’avocat. Il fait remarquer que dans le procès, il n’y a pas de témoins, donc pas de preuves à détruire par son client. Cela suffit d’accorder une mise en liberté provisoire, fait-il comprendre. 

Requête inacceptable pour la procureure 

Après avoir écouté attentivement la plaidoirie de la défense, le président du Tribunal a donné la parole à la procureure pour son réquisitoire. Elle a rejeté la requête des avocats de la défense, indiquant que le prévenu est comme les autres. 

Selon elle, il y a beaucoup de militants de la société civile qui parlent mais ne dépassent pas les limites de la loi. Ainsi, confie le parquet, « si Ollo Mathias Kambou comparaît devant le tribunal, c’est tout simplement parce qu’il a enfreint la loi». Donc pour elle, la demande de mise en liberté provisoire est inacceptable. 

Le tribunal, dans son verdict, a effectivement rejeté la demande de mise en liberté provisoire. Ollo Mathias Kambou sera ainsi toujours en détention préventive, à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, en attendant le 23 septembre 2022. 

Après le verdict, le public va assister à des échanges très tendus entre Me Prosper Farama et la Procureure. « Puisque madame la Procureure est pressée d’en découdre, à la prochaine date alors», lance l’avocat. La Procureure rétorque en déclarant: «Vous fantasmez Me». «Au 23 alors», ajoute Maître Farama. La procureure de faire noter : « Je n’ai pas peur de vous Maître». 

Réactions après le verdict du juge

La décision du Tribunal, la défense dit la respecter. Me Prosper Farama de déclarer: «il est reproché à notre client d’outrage au chef de l’Etat. Dans aucune démocratie du monde moderne vous trouvez cette infraction». L’avocat estime qu’une fois qu’on est homme politique, il faut s’attendre à des critiques qui peuvent souvent être choquantes. 

Ollo Mathias Kambou
Me Prosper Farama, l’un des avocats de Ollo Mathias Kambou

Si Roch (l’ex président Roch Kaboré ndlr) avait réagi en matraquant tous ceux qui parlaient, le régime du MPSR n’allait jamais venir au pouvoir , explique Me Farama, l’un des conseils de Ollo Kambou. «Il faut que nos hommes politiques comprennent que quand on choisit d’être devant, il faut avoir le dos large et se concentrer sur l’essentiel (…) Moi qui vous parle j’ai plus peur du régime du MPSR que celui de Compaoré, parce qu’on a un régime qui a décidé de reléguer au second plan, toute les libertés individuelles et collectives».

Les camarades de Ollo Mathias Kambou ne semblent pas désespérés. C’est notamment le cas de Rasmané Zinaba, un membre du Balai citoyen. « Le vendredi prochain, nous serons là avec la même énergie, le même engagement pour soutenir notre camarade. Nous restons confiant et mobilisé derrière lui, pour obtenir sa liberté, avec toute la vérité qui va avec dans ce procès», a-t-il fait savoir. 

Ollo Mathias Kambou
Rasmané Zinaba, un membre du balai citoyen

Et de conclure: « c’est Ollo Mathias Kambou qui nous donne plus de force de continuer ce combat».  

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =