Home Procès putsch Procès Thomas Sankara : « Nous devons donner au général Gilbert Diendéré...

Procès Thomas Sankara : « Nous devons donner au général Gilbert Diendéré un procès équitable », Me Abdoul Latif Dabo

0
Procès Thomas Sankara
Image d'illustration du général Gilbert Diendéré

Les plaidoiries de la défense se poursuivent ce jeudi 24 mars 2022. C’est le tour des avocats de l’accusé Gilbert Diendéré. Me Dabo Abdoul Latif a été le premier a plaidé. Le général Gilbert Diendéré est poursuivi pour quatre chefs d’accusations dont la subornation de témoin. 

Par Rama Diallo

Le général Gilbert Diendéré est accusé d’attentat à la sûreté de l’État, de complicité d’assassinat, de recel de cadavres et de subornation de témoin. Concernant la subornation de témoin, le parquet a accusé le général d’avoir envoyé son ex chauffeur Ninda Tondé, pour convaincre le témoin Abderrahmane Zétiyenga, pour que ce dernier témoigne en sa faveur.

Me Abdoul Latif Dabo à l’entame de son propos, a lancé au tribunal: « Nous devons donner au général Gilbert Diendéré un procès équitable. Peu importe ce qu’il est et ce que les gens pensent de lui ». Pour l’Avocat, certaines personnes s’attendent à ce que le général dise que c’est lui qui a ordonné la mort des victimes du 15 octobre 1987.

Le parquet ne dispose d’aucun élément tangible qui montre que Gilbert Diendéré a fait une subornation de témoin, indique Me Abdoul Latif Dabo. Et d’ajouter: « la subornation vise une double destination. Soit elle  amène  le témoin à mentir ou à faire de la rétention  d’information ».

Le parquet n’a aucune preuve qui montre que l’accusé Diendéré a fait des promesses, a menacé , ou a usé de tout autre moyen pour amener le témoin Zétiyenga, à mentir ou à faire une rétention d’information, poursuit l’avocat. « La vérité se trouve souvent dans les choses aussi simples et claires », a lâché Me Dabo.

Le conseil du général a lu la retranscription de l’enregistrement du témoin. « Il lui dit simplement de savoir bien parler », a laissé entendre Abdoul Latif Dabo.

Pour le conseil, il n’existe pas d’infraction. Il a plaidé pour l’ inexistence de la subornation de témoin.  L’avocat a demandé donc l’acquittement du général, pour infraction non constituée.

Le parquet avait requis 20 ans de prison ferme pour le général Gilbert Diendéré.

Lire aussi: https://libreinfo.net/proces-thomas-sankara-burkina-faso-thomas-sankara-ressemble-a-un-ange-me-mamadou-sombie/

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 9 =