Home Politique Région de l’Est/ALT : la désignation de Nassouri Daaga contestée

Région de l’Est/ALT : la désignation de Nassouri Daaga contestée

0
désignation réprésentants ALT
Les manifestants qui contestent la désignation de Nassouri Daaga pour siéger à l’Assemblée Législative de Transition (ALT) pour le compte de la région de l'Est

Une dizaine de personnes sont sorties le 5 novembre 2022 à Fada, chef-lieu de la région de l’Est, pour protester contre la procédure qui a abouti au choix de Nassouri Daaga pour siéger à l’Assemblée Législative de Transition (ALT) pour le compte de la région.

Par Soanguipali Coulidiati

Le candidat de la province du Gourma pour siéger à l’Assemblée législative de Transition, monsieur Amadou Traoré appuyé par d’autres manifestants a contesté la désignation de Daaga Nassouri (candidat de la province de la Komondjari) en déposant une plainte devant le tribunal administratif de Fada, chef-lieu de la région de l’Est.

Selon le candidat du Gourma, la procédure de désignation des candidats des trois provinces, n’a pas été respectée lors des assemblées générales de désignation. Il explique que le communiqué du Haut-commissaire invitant les forces vives à l’assemblée générale stipule que c’est sur les personnes physiquement présentes à ladite assemblée que le choix doit être porté.

Le jeudi 3 novembre 2022, Daaga Nassouri a été reconduit comme député au compte de la région de l’Est pour siéger à l’Assemblée Législative de Transition. En lice, il y avait quatre candidats pour chacune des provinces suivantes : la Gnagna, le Gourma, la Komondjari et la Kompienga. La province de la Tapoa n’a pas pu présenter de candidat parce qu’il n’y a pas eu d’assemblée générale de désignation de représentant.

Les listes de présence annexées aux procès-verbaux des assemblées générales des forces vives dont Libreinfo.net a reçues une copie ne comportent ni le nom de Daaga Nassouri, ni celui de Larba Lankoandé, respectivement représentant des provinces de la Komondjari et de la Gnagna. Après avoir constaté cette irrégularité de procédure, Amadou Traoré a demandé sans succès à la commission de désignation régionale du député de l’ALT de rejeter les candidatures de ses challengers qui n’ont pas participé aux assemblées générales de désignation.

« Nous comptons intensifier notre mouvement si notre cri n’a pas été entendu par qui de droit. » a dit monsieur Kantagba Karim, porte-parole des manifestants. Il a ajouté que, les autorités compétentes doivent avoir une oreille attentive à leur interpellation et respecter les textes qui régissent le choix des députés de l’ALT pour éviter que la région de l’Est qui a besoin de cohésion sociale ne s’enlise davantage dans la division.

Monsieur Bahanla Ouali, ex-candidat, au poste de député de l’ALT, sous l’ex pouvoir, s’est exprimé par rapport à la cause de la manifestation en ces termes: « Je déplore le fait qu’il y ait eu vice de forme dans le choix du député de la région de l’Est mais également l’ingérence des politiques qui ont à l’avance soutenu une candidature ».

A noter que Daaga Nassouri a été choisi par tir au sort pour siéger à l’ALT comme député au compte de la région de l’Est sous le pouvoir de Paul Henri Damiba. Cette désignation n’avait pourtant souffert d’aucune contestation de la part des candidats malheureux.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 5 =