Home Sécurité Insécurité dans la région de l’Est (Pama): la Kompienga s’étouffe

Insécurité dans la région de l’Est (Pama): la Kompienga s’étouffe

0
Kompienga,Bassirou Badjo
Bassirou Badjo, porte-parole de la coalition.

La coalition des ressortissants de la province de la Kompienga, chef-lieu Pama, région de l’Est, a organisé une conférence de presse le dimanche 13 mars 2022 à Ouagadougou.  Cette rencontre a été organisée dans le but d’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la dégradation accrue de la situation sécuritaire dans cette partie du pays.

Par Rama Diallo

Les ressortissants de la province de la Kompienga, région de l’Est s’inquiètent de la tournure de l’insécurité qui met en mal la survie des populations de leur localité. 

La Kompienga est devenue le nid du terrorisme. Selon les ressortissants de la province, « leur localité s’amenuise, s’étiole et risque de disparaître de la carte du Burkina Faso si rien n’est fait dans les jours qui suivent ». 

«L’étau se resserre au niveau de la ville de Pama du fait du blocus des hommes armés. Après avoir procédé à l’interruption totale des réseaux de téléphonie mobile. Les terroristes sabotent des poteaux électriques plongeant ainsi les populations dans une obscurité totale et une anxiété jamais vécue», a indiqué Bassirou Badjo, porte-parole de la coalition.

A l’en croire, « tous les villages et villes sont minés.  Les ânes sautent sur des mines, même les piétons. Chaque jour, les populations sont victimes d’enlèvement et d’exécutions sommaires ».

Le calvaire des populations ne s’arrête pas là. « Les femmes sont violées. Les animaux sont volés et il difficile d’approvisionner la ville en produits de consommation », poursuit Bassirou Badjo. 

L’urgence humanitaire s’installe et la coalition demande aux autorités d’acheminer une aide alimentaire dans les brefs délais au profit des personnes déplacées. Et de rendre fonctionnel le  Centre médical avec Antenne chirurgicale (CMA) afin de soigner convenablement les malades. 

Les ressortissants de la Kompienga exhortent également les autorités à lancer une deuxième fois l’opération Otapouanou pour le bonheur des populations. 

Ils sollicitent le recrutement d’un nombre important de volontaires pour la défense de la patrie (VDP), accompagné de leur formation et de leur armement. Cela permettra de lutter contre le terrorisme. 

www.libreinfo.net 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 7 =