Home Développement Région du Sahel : 18 morts dans une attaque à Seytenga dans la...

Région du Sahel : 18 morts dans une attaque à Seytenga dans la province du Séno

Des hommes armés ont attaqué dans la nuit du lundi 26 avril 2021 les villages de la commune de Seytenga dans la province du Seno, région du Sahel. Le bilan de l’attaque fait état de 18 morts et d’un blessé grave selon un communiqué du gouverneur de la région. A l’occasion, le ministre en charge de la Communication et porte-parole du Gouvernement, Ousséni Tamboura a fait le point de la situation.

Par Tatiana Kaboré

Dix-huit civils ont été tués et un autre a été blessé gravement dans la nuit du lundi 26 avril 2021 lors d’une attaque armée perpétrée dans plusieurs villages de la commune de Seytenga, dans la province du Séno, région du Sahel, non loin de la frontière avec le Niger. Les localités attaquées sont Yattakou et le hameau de Koumbri, tous deux dans la commune de Koumbri, selon un communiqué du gouverneur de la région.

Contacté, une source de libre info affirme que ces attaques ont occasionné un déplacement massif des populations vers les communes de Seytenga et Dori. Selon la source, les morts enregistrés sont tous des habitants de Yattakou. Et que c’est le village de Yattakou, et les hameaux de culture et Banguel Daou Didiole, non loin de Falangountou et le Niger qui sont sur l’emprise des hommes armés non identifiés. Les populations seraient toujours dans la panique, a ajouté la source.

Dans un communiqué, le ministre en charge de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura a invité les populations et « surtout les amis du Burkina Faso » a plus de vigilances et à se conformer aux consignes de sécurité mis en place par les Forces de Défense et de Sécurité.

Seytenga est une localité située dans la province du Seno, région du Sahel à environ 40 km de Dori, chef-lieu de ladite région. La commune de Seytenga fait frontière avec le Niger. Seytenga regroupe plusieurs villages tels que Yattakou, Soffokel, Banguel Daou Didiole, Tao etc.

Ces attaques sont survenues après l’enlèvement et l’exécution de trois expatriés (deux espagnols et un Irlandais) le lundi 26 avril dans une embuscade sur l’axe Fada N’Gourma-Pama à l’est du pays. On constate une résurgence des attaques terroristes ces dernières semaines dans la région de l’Est et du Sahel, deux régions frontalières avec le Mali et le Niger. Parmi les localités victimes du terrorisme ces derniers jours on peut citer  Koumbri, Tanwalboulgou, Yirgou, Pama, Seytenga.

www.libreinfo.net