spot_img

Chemin de fer Ghana-Burkina : La Russie s’intéresse au projet

Publié le : 

Publié le : 

Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement Adama Luc Sorgho a reçu en audience l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Alexey Saltykov, le mardi 20 février 2024. Les discussions ont principalement porté sur le projet de chemin de fer reliant le Ghana au Burkina.

Par André-Martin Bado 

Le chemin de fer Ghana-Burkina a été au cœur des discussions à Ouagadougou. Lors d’une audience avec le ministre burkinabè des Infrastructures, l’ambassadeur russe Saltykov a manifesté l’intérêt de la Russie pour la réhabilitation dudit chemin de fer.

Il a exprimé sa gratitude envers le ministre Sorgho pour son engagement en faveur de l’amélioration des infrastructures de transport dans le transport au Burkina Faso.

De son côté, le ministre burkinabè a accueilli favorablement la démarche du diplomate russe, soulignant l’importance stratégique du Burkina Faso en tant que carrefour au sein de l’Alliance des États du Sahel.

Il a mis en avant les avantages que le chemin de fer apportera en soulageant le réseau routier existant.

Au cours des échanges, la directrice générale de la normalisation et des études techniques a présenté les projets prioritaires d’infrastructures de transport, comprenant notamment des projets ferroviaires, autoroutiers et routiers, la plupart dotés d’études de faisabilité.

Le ministre Sorgho a exprimé son impatience de voir des actions concrètes se matérialiser suite à cet échange fructueux.

Il a donné instruction à ses équipes de fournir rapidement toutes les informations nécessaires à la partie russe pour permettre l’engagement d’actions concrètes.

Cette rencontre marque ainsi un pas significatif vers la concrétisation d’une collaboration prometteuse entre le Burkina Faso et la Fédération de Russie dans le domaine des infrastructures de transport, notamment à travers la réhabilitation du chemin de fer Burkina-Ghana.

Il faut noter que dans sa déclaration de politique générale du 19 novembre 2022 devant les représentants de l’Assemblée législative de Transition, le Premier ministre Apollinaire Kyélem a souligné l’importance particulière accordée aux voies de communication, notamment la nécessité de relancer le projet de construction du chemin de fer Ouaga-Accra, visant à établir une interconnexion ferroviaire entre le Burkina Faso et le Ghana.

Ce projet de liaison ferroviaire entre les deux capitales s’étend sur une distance de 1 102 kilomètres. Initialement annoncé en 2018 avec un début des travaux prévu deux ans plus tard, il a été retardé en raison de la pandémie de Covid-19 ainsi que des élections présidentielles dans les deux pays.

Bien qu’une relance du projet ait été envisagée dès le premier trimestre de 2022, les travaux n’ont pas encore débuté. Le coût estimé de ce projet s’élève à 4,7 milliards d’euros, soit 3 088 milliards 136 millions 515 mille 750 francs CFA.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

UBA: les actionnaires se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes

Promesse tenue : les actionnaires de UBA se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes ....Les actionnaires approuvent la recapitalisation selon...

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...
spot_img

Autres articles

UBA: les actionnaires se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes

Promesse tenue : les actionnaires de UBA se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes ....Les actionnaires approuvent la recapitalisation selon...

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...