Home Politique Burkina Faso :«les obsèques» de Thomas Sankara et de ses douze compagnons envisagées...

Burkina Faso :«les obsèques» de Thomas Sankara et de ses douze compagnons envisagées pour le 4 août prochain

0
restes Thomas Sankara
Des adolescents sur la tombe de Thomas Sankara à Dagnoen (Ouagadougou)

Les restes du président Thomas Sankara et de ses douze compagnons devront être inhumés le 4 août prochain selon des sources concordantes à Libreinfo.net depuis quelques jours. Cette inhumation annoncée arrive après une série d’actions entreprises par les autorités actuelles dont le retour de Blaise Compaoré le 7 juillet dernier à Ouagadougou et sa lettre de demande de pardon au peuple Burkinabè particulièrement la famille Thomas Sankara le 26 juillet.

Par La Rédaction

Le procès Thomas Sankara et ses douze compagnons a livré son verdict le 6 avril 2021. Un procès qui a eu lieu trente quatre ans après la tragédie du 15 octobre 1987.

Dans ce procès Blaise Compaoré dit Jubal, le principal accusé et Hyacinthe Kafando, personne centrale du dossier ont été condamnés par contumace à la perpétuité y compris le Général Gilbert Diendéré .

Après avoir renversé le pouvoir de Roch Kaboré le 24 janvier 2022, les nouvelles autorités avec en tête le président Paul Henri Damiba ont entrepris des initiatives. Parmi ces initiatives, il y a la rencontre du président Damiba avec les anciens chefs de l’Etat. A la faveur de cette rencontre, Blaise Compaoré a pu regagner Ouagadougou après huit ans d’exil en Côte d’Ivoire.

Un retour très controversé qui a divisé l’opinion burkinabè. A la suite de ce retour, le mardi 26 juillet 2022, c’est une délégation ivoirienne accompagnée de la fille de Blaise Compaoré Djamila Compaoré qui retourne à Ouagadougou pour rencontrer le président Damiba.

A l’issue de cette rencontre « un courrier de Blaise Compaoré » a été remis aux autorités. Celui ci a demandé pardon au peuple burkinabè et particulièrement à la famille Sankara.

Selon plusieurs sources à Libreinfo.net, après cet acte, les restes de Thomas Sankara et ses douze compagnons devraient être inhumés le 4 août prochain au cimetière de Gounghin au carré militaire selon la volonté des autorités actuelles.

Cependant, les familles des victimes seraient opposées. Elles ont déjà refusé d’assister à des rencontres pour ces enterrements. Mais du côté des autorités rien ne semble arrêter leur volonté de procéder aux enterrements le 4 août 2022 malgré le refus des familles des victimes qui n’hésitent pas à dénoncer « un mépris des autorités ».

Au moment où nous écrivons cet article, le mercredi 27 juillet 2022,il n’y avait toujours pas de consensus. L’inhumation aura lieu ou pas? Difficile de répondre mais les discussions sont engagées et se poursuivent.

« Si les enterrements ont effectivement lieu le 4 août prochain, ce n’est pas Thomas Sankara qu’ils enterrent mais toute la révolution parce que la date du 4 août est historique et rappelle le début de la révolution de Thomas Sankara le 4 août 1983. Ils (les autorités actuelles)veulent tout gâter au passage. C’est une vengeance », s’indigne un sankariste.

Les restes de Thomas Sankara et ses compagnons devenus trop « encombrant »?

Après l’exhumation des corps de Sankara et ses compagnons en 2015 au cimetière de Dagnoën, pour les analyses ADN, les autorités avaient voulu remettre les restes aux familles des victimes mais celles ci auraient demandé à l’Etat de les garder en attendant.

Le président Roch Kaboré , selon des sources à Libre info a aussi eu l’idée de rétrocéder les reliques au comité international du Mémorial Thomas Sankara pour les garder au mémorial. Cependant, ceux ci auraient décliner la proposition.

La tombe de Thomas Sankara avait été exhumée le 26 mai 2015 au cimetière de Dagnoën à Ouagadougou pour les besoins d’enquête.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 + 18 =