Accueil A la une Restitution des biens culturels africains : la loi en examen au parlement...

Restitution des biens culturels africains : la loi en examen au parlement français

Le texte sur la restitution des biens culturels au Bénin et au Sénégal est soumis au vote de l’assemblée nationale française ce mardi 06 octobre 2020 dans la soirée. Ce texte vient concrétiser une promesse lancée par le président français Emmanuel Macron le 28 novembre 2017 à Ouagadougou.

Par Georges Youl, Stagiaire

Le projet de loi sur la restitution de 26 œuvres d’art au Bénin et du sabre d’El Hadj Omar Tall au Sénégal a été d’abord présenté en conseil de ministre. Ce 06 octobre 2020, le projet de loi est en discussion à l’assemblée nationale française.

Une fois adopté, la France remettra lesdites œuvres au Bénin. Il faut noter que le sabre d’El Hadj Omar Tall a déjà été restitué aux autorités sénégalaises.

Si ce texte semble faire l’unanimité au sein de la classe politique française, c’est n’est pas le cas du côté africain. En effet les chefs d’Etats africains concernés ont souhaité que le projet de loi  soit générale et non d’exception. Une loi générale aurait contraint la France à restituer tous les œuvres d’art au Bénin et au Sénégal, et non 26 œuvres d’art et un sabre.

Le président béninois Patrice Talon avait exprimé ouvertement son désaccord vis-à-vis de cette loi d’exception. « Je ne suis pas satisfait du projet actuellement en débat à Paris. Ce que nous souhaitons, c’est une loi générale qui autorise l’exécutif à négocier avec nous, une restitution globale sur la base d’un inventaire précis », avait-t-il souhaité.

www.libreinfo.net