spot_img
spot_img

Tchad: une cinquantaine de morts et plus de 300 blessés, un couvre-feu instauré à N’Djamena et dans d’autres villes

Publié le : 

Publié le : 

Le premier ministre Tchadien Saleh Kebzabo a fait un point des violences qui ont eu lieu le jeudi à N’Djamena et dans plusieurs autres villes du pays. Le chef du gouvernement a annoncé une cinquantaine de morts et plusieurs blessés.

Par La Rédaction 

Le Tchad a connu des violences meurtrières ce jeudi 20 octobre dans la capitale et plusieurs autres grandes villes. Le chef du gouvernement Saleh Kebzabo a annoncé une cinquantaine de morts et plus de 300 blessés à travers le pays.

Ce bilan fait suite à la répression des forces de sécurité contre des manifestations de l’opposition politique et de la société civile qui exigent la transmission du pouvoir aux civils.

Le premier ministre a annoncé un couvre-feu à partir de jeudi soir de 18h à 6h sur la capitale N’Djamena et dans plusieurs villes. Il a aussi indiqué la suspension des activités des partis politiques impliqués dans ces manifestations.

Le ministre de l’Administration du territoire Limane Mahamat a annoncé la fermeture des locaux de plusieurs partis politiques durant trois mois pour atteinte à la sûreté d’État dont le parti Les Transformateurs de l’opposant Dr Masra Succes.

Selon le chef du gouvernement Saleh Kebzabo, « Ce qui s’est passé, ce n’est pas une marche, c’est une insurrection pour arracher le pouvoir par la force». Il s’est exprimé lors d’un point de presse dans l’après-midi.

Le premier ministre Saleh Kebzabo parle même d’un coup d’État par une insurrection armée qui a été fomenté : « leur technique éprouvée, acquise par plus de 1500 jeunes lors d’une récente formation à la guérilla urbaine, était une mobilité constante et rapide, après chaque coup perpétré ».

Il a aussi ajouté que: « le gouvernement de la République du Tchad fera régner l’ordre sur l’ensemble du territoire et ne tolèrera plus aucune dérive d’où qu’elle vient ».

Le bureau des droits de l’Homme de l’ONU a condamné « l’usage meurtrier de la force ». Amnesty International a aussi indiqué de son côté que :« la répression des manifestations doit immédiatement cesser».

Depuis le mercredi 19 octobre 2022, la classe politique notamment l’opposition soutenue par des organisations de la société civile appelle le président de la Transition, Mahamat Idriss Deby Itno à passer le pouvoir à des civils car il a épuisé son mandat de 18 mois. La durée de la Transition a été prolongée de 24 mois par les participants au dialogue national inclusif et souverain.

Lire aussi: Tchad: plusieurs morts dans des manifestations contre la prolongation de la Transition, la France se démarque

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

RTB: incident de tir « IB » explique les faits au personnel

(Ouagadougou, 20 juin 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim TRAORE s’est rendu, ce jeudi dans la matinée, à la Télévision nationale pour...

Burkina Faso: le Président Traoré tient le conseil des ministres après des rumeurs de grognes dans les casernes

Le président du Faso Ibrahim Traoré tient ce jeudi 20 juin 2024 le traditionnel conseil des ministres après une semaine de polémique sur une...

Burkina: Appel citoyen à un dialogue national inclusif

Cet écrit ci dessous est une tribune de Harouna Dicko parvenue à la redaction de Libreinfo.net ce mercredi 19 juin 2024. APPEL CITOYEN A UN...

Côte d’Ivoire : le président Ouattara dribble les Ivoiriens sur sa candidature en 2025

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, s’est adressé au Parlement de son pays réuni en congrès ce mardi 18 juin 2024. Attendu sur...

Afrique du Sud : Nouveau challenge politique pour l’ANC

Trois partis formeront désormais la coalition gouvernementale en Afrique du Sud, après les élections législatives du 29 mai dernier qui ont durement sanctionné le...
spot_img

Autres articles

Burkina: Djourmité Nestor Noufé nommé Directeur général du Programme national de volontariat

Djourmité Nestor Noufé a été nommé jeudi en conseil des ministres, Directeur général du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB). Il a...

Fête de la musique : Au-delà des cymbales et des plaidoyers

Youpi, c’est la fête de la musique ! Une manifestation qui réunit, le 21 juin de chaque année, artistes-musiciens et mélomanes de tous horizons,...

Burkina : l’économie pourrait connaître une croissance projetée de 6,0% en 2025

Le conseil des ministres du 20 juin 2024 a adopté un rapport relatif à un projet de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle...

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 20 juin 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 20 juin 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Burkina/Média: l’émission 7 infos de la télé BF1 suspendue pour 2 semaines

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication (CSC) aurait suspendu l'émission 7 Infos de la télévision privée BF1 pour une durée de...