Home Santé Santé: la fondation KIMI veut venir à bout du cancer du col...

Santé: la fondation KIMI veut venir à bout du cancer du col de l’utérus d’ici 2030

Sika Kaboré,épouse du chef de l'Etat Roch Kaboré, présidente de la fondation Kimi
Sika Kaboré,épouse du chef de l'Etat Roch Kaboré, présidente de la fondation Kimi

La fondation KIMI a organisé jeudi 17 décembre à Ouagadougou un atelier de plaidoyer sur l’effectivité de la gratuité de dépistage et la prise en charge des lésions précancéreuses .Un atelier qui vise à trouver des solutions pour l’élimination du cancer du col de l’utérus au Burkina Faso. Certains ministères ont pris l’engagement de mener ensemble la lutte avec la fondation KIMI. Le Gynécologue Pr Charlemagne Ouédraogo a joint sa voix à la fondation pour expliquer la dangerosité de cette maladie.

Par André-Martin Bado et Rama Diallo stagiaires

La présidente de la fondation KIMI Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat, a initié un atelier de plaidoyer pour trouver des partenaires, des solutions et du soutien pour l’élimination du cancer du col de l’utérus d’ici 2030. « Le cancer du col de l’utérus tue chez nous plus que la covid-19 », explique Sika Kaboré.

Le cancer du col de l’utérus est une maladie grave qui tue si rien n’est fait. Au Burkina Faso c’est la première forme de cancer qui tue le plus et ce cancer est un facteur important en santé publique. Les causes de cette maladie sont les rapports sexuels précoces, la multiplicité des partenaires sexuels. Les femmes qui fument et les personnes vivant avec le VIH sont exposées, raconte le Pr Charlemagne Ouédraogo. Selon le Pr la maladie touche les femmes âgées de 25 à 55 ans et cause l’effondrement du socle familial car la femme  est le socle de la famille.

Néanmoins la lutte contre le cancer du col de l’utérus présente un espoir. Selon le Gynécologue Charlemagne Ouédraogo, il existe un vaccin contre le cancer du col de l’utérus mais il est destiné aux filles de moins de 15 ans.

Fatamba Sissoko coordinateur général de Médecins du Monde France, appelle à une synergie pour vaincre le cancer du col de l’utérus. Il a précisé que de 2018 à maintenant Médecins du Monde France a formé 174 agents de santé pour le dépistage et la prise en charge des malades dans le district sanitaire de Baskuy à Ouagadougou.4680 personnes ont été mobilisées pour la sensibilisation et 5924 patientes ont été dépistées. Suite au dépistage 98 patientes sont prises en charge et 75 cas ont été traités. M. Sissoko a exprimé l’engagement de Médecins du Monde pour l’éradication du cancer du col de l’utérus au Burkina Faso.

Le Pr Charlemagne Ouédraogo exhorte les autorités à prendre à bras le corps ce fléau dramatique qui ruine aujourd’hui des familles. L’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré présidente de la fondation Kimi a remercié Médecins du Monde son partenaire de lutte qui œuvre pour l’éradication du mal. Elle a également exprime sa gratitude aux différents ministères qui ont accepté d’accompagner la fondation dans son combat.

www.libreinfo.net