Accueil Société Santé: “L’ENSP doit être la pierre angulaire de propreté, d’hygiène et d’assainissement”...

Santé: “L’ENSP doit être la pierre angulaire de propreté, d’hygiène et d’assainissement” (Dr Pargui Emile Paré)

L’Ecole nationale de santé publique (ENSP) de Ouagadougou, assistée par le service d’hygiène de la mairie de Ouagadougou et la société d’hygiène ‘’Burkina propre’’ ont donné un visage éclatant ce mardi 16 avril à la cour de l’école qui était parsemée d’ordures avec des caniveaux bouchés.

Des bacs à ordures en souffrance, des caniveaux bouchés, des papiers, des sachets d’eau, des herbes mortes et mêmes des branchages secs par endroits bref, toutes sortes de saletés s’entremêlaient et jonchaient la cour de l’ENSP supposée être le haut lieu d’hygiène et de propreté. Un véritable paradoxe, au point de se demander si cette école a un service d’hygiène.

De ce constat qui n’est point reluisant, l’ENSP est loin d’être un exemple en matière d’hygiène, de propreté et d’assainissement alors qu’elle forme des techniciens d’hygiène sanitaire, des techniciens d’hygiène hospitalière, des infirmiers d’Etat, des sages-femmes et maïeuticiens, etc. « Ça fait honte », affirme le nouveau directeur général, le docteur Pargui Emile Paré, un homme sans langue de bois, qui est bien conscient de la situation. Et pour redonner un lustre à cette grande école de santé publique, et créer un climat sain pour un bon apprentissage, une activité de salubrité est très vite initiée.

Dr Pargui Émile Paré, Directeur général de l’ENSP (en Faso Dan Dani à droite) et M. Moussa Belem, 1er adjoint au maire de Ouagadougou (à gauche en Faso Dan Dani, chapeau blanc) assistant à la montée des couleurs avant le coup de pelle

Pour le premier adjoint au maire de Ouagadougou, M. Moussa Belem, représentant le maire empêché, cette activité est en phase avec la lutte contre l’incivisme et l’insalubrité décrétée par la commune de Ouagadougou en cette année 2019. C’est dire donc, que la commune marque son adhésion à cette initiative car « notre environnement de vie doit être assaini parce que cela va de notre bonne santé », indique le maire adjoint , qui promet des bacs à ordures afin de pérenniser l’activité.

C’est toute l’administration de l’école qui était aux côtés des élèves, du service de nettoyage de la mairie et de ‘’Burkina propre’’ pour débarrasser la cour de l’ENSP de toutes ces ordures qui entachent son image.

Du matériel de salubrité composé de brouettes, de pelles, de balais, etc. prêt à être utilisé

L’Ecole nationale de santé publique est la base du système de santé du Burkina selon son directeur général et elle se doit de donner l’exemple : « L’hygiène, la propreté et l’assainissement sont les clés de voûte d’un bon système de santé, d’un bon état de santé, et je pense que l’ENSP doit être la pierre angulaire de cet exemple de propreté, d’hygiène et d’assainissement. Car nous formons au niveau de l’école des agents de santé sur ces aspects », affirme Pargui Emile Paré, pour qui cette activité est aussi une façon d’interpeler les sociétés d’hygiène qui ont signé des contrats et dont leurs services laissent à désirer.

Cette journée de salubrité lancée par la Direction générale de l’ENSP en collaboration avec la direction régionale de Ouagadougou, marque le démarrage des activités de salubrité dans toutes les ENSP, huit au total, foi du directeur général.

Siébou Kansié
Libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 + 22 =