spot_img
spot_img

Sénégal : Bassirou Faye annule les dernières nominations de Macky Sall

Publié le : 

Publié le : 

Le nouveau président du Sénégal Bassirou Diomaye Faye aurait pris un décret le 3 avril 2024, annulant les dernières nominations faites par son prédécesseur Macky Sall le 29 mars 2024. L’information a été donnée par des médias sénégalais.

Par Emilienne Compaoré

Le président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye aurait pris une importante décision, le 3 avril dernier.

Par décret, il aurait annulé toutes les nominations faites par l’ancien président Macky Sall le 29 mars dernier.

« Le Président Bassirou Diomaye Faye vient d’annuler, par décret du 3 avril 2024, toutes les décisions prises par son prédécesseur lors de la réunion du Conseil supérieur de la magistrature en date du 29 mars 2024», indique le directeur de publication du journal le Quotidien, Madiambal Diagne sur son compte X.

Il poursuit : « D’aucuns regretteront simplement que le Président Faye n’ait pas respecté le parallélisme des formes pour faire acter sa décision par une réunion spéciale du Conseil supérieur de la Magistrature. Peut-être qu’il ne faudrait pas commencer par corriger l’illégalité par l’illégalité ».

Le 29 mars, justement,Macky Sall a procédé à plusieurs nominations dont celle de Abdoulaye Ndiaye à la tête de la Cour suprême en remplacement de Aly Ciré Ba. Les autres nominations ont concerné le pool judiciaire financier.

C’est le 2 avril 2024 que Bassirou Diomaye Faye a prêté serment en tant que 5è président du Sénégal.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...